Les chataîgniers meurent en Île-de-France, que faire ?

Jeudi 15 avril 2021 à 17h30, webinaire proposé par l’Office national des forêts.
Inscription : https://www.weezevent.com/webinaire-onf-la-maladie-de-l-encre-qui-touche-les-chataigniers-en-idf

En Ile-de-France, la maladie de l’encre atteint les peuplements de châtaigniers. Montmorency, La Malmaison, Marly,Versailles, Meudon… toutes ces forêts souffrent en lien avec ce phénomène accéléré par le réchauffement climatique.

L’ONF organise un webinaire pour expliquer cette maladie, son origine, son développement, les actions pour gérer la crise et reconstruire les forêts.

Une conférence digitale avec des représentants de l’ONF et du Département de la Santé des Forêts du Ministère del’agriculture et de l’alimentation :

  • François-Xavier SAINTONGE
    Expert du Départementde la Santé des Forêts (DSF) du Ministère del’Agriculture et de l’Alimentation ;
  • Claire NOWAK
    Responsable du service forêt del’agence territoriale ONF Île de France Ouest ;
  • Michel BEAL
    Directeur de l’agence territoriale ONF Îlede France Ouest.

Nouveau maraîcher au marché Saint-Romain

Retrouvez les dimanches, au marché, les légumes bio du nouveau maraîcher Fabien Bordier !

Vous découvrirez entre autres, les salades et bottes de radis fraîchement récoltées pour le marché.

La ferme Biocéronne est située à moins de 100km de Sèvres, au sud de Chartres. Le bio local on l’attendait, le voici !

Seine Ouest Rénov’

Le guichet unique de Grand Paris Seine Ouest pour la rénovation énergétique de votre habitation.

Comment améliorer le confort thermique de son logement en toute saisons ? Quelle énergie est la moins chère, la moins polluante ? Quelles démarches administratives et financières entreprendre pour lancer des travaux dans sa copropriété ou son logement ?

Vous résidez dans une des 8 villes de GPSO et souhaitez engager des travaux de rénovation énergétique : des conseillers sont à votre disposition pour répondre à vos questions et vous accompagner dans vos démarches.

Que ce soit dans votre appartement, votre maison, ou dans les parties communes de votre copropriété, la rénovation énergétique présente de nombreux avantages : amélioration du confort en toute saison, réduction de sa consommation énergétique, valorisation de votre patrimoine, baisse des émissions de CO2…

Nos spécialistes pourront vous aider à affiner votre projet, à trouver des professionnels qualifiés, ou encore à mobiliser les différentes aides financières existantes, en fonction de votre situation et des travaux ciblés.

Depuis plus de 10 ans, afin d’encourager la réalisation de projets de rénovation énergétique, GPSO met à disposition des habitants des solutions d’accompagnements et des aides financières. En 2020, ce sont ainsi près de 600 habitants, propriétaires et copropriétaires, qui ont été suivis dans leurs démarches. Dans chaque ville, des conseillers experts, vous informent gratuitement, de façon neutre et indépendante. Ils peuvent également vous accompagner tout au long de votre projet.

Informations pratiques

Pour prendre rendez-vous avec un conseiller spécialisé, rendez-vous sur le guichet unique de GPSO : connectez-vous sur seineouest.fr/renov et complétez le formulaire en ligne ou appelez le 0 800 10 10 21 (numéro d’appel gratuit).

À vélo : soyez gonflés

À Sèvres, cinq stations de pompage, gratuites, sont à la disposition des cyclistes.

Le niveau de pression choisi dépend du poids du cycliste et de la façon dont le pneu est utilisée : les cyclistes légers ont besoin de moins de pression et un cycliste lourd à besoin de plus de pression. Il est généralement recommandé une pression de pneu situé entre la pression recommandée et la pression maximale. Cette dernière, indiquée sur le flanc du pneu, ne doit pas être dépassée. Les pneus trop gonflés ont tendance à se déchirer. Les pneus larges ont besoin de moins de pression que les pneus fins. Si la pression est trop basse, il y a un risque que le pneu se déchire si vous roulez sur un bord tranchant ou un nid de poule ou bien une chaussée en mauvais état. Par conséquent, vérifiez et ajustez la bonne pression des pneus régulièrement !

Les stations

  • 6, avenue de la Cristallerie
  • hôtel de ville 54, Grande Rue
  • 12, rue du Docteur Ledermann devant le lycée
  • Gare de Sèvres Rive Gauche
  • 22, route de Gallardon devant l’école Cotton

Escalier après escalier, des goulottes à vélo sont installées. Après l’escalier du Beau-Site en février, de nouveaux escaliers ont été équipés en mars. D’autres suivront en avril.

Orientations budgétaires : pas de hausse d’impôts

En avril, le conseil municipal débat des orientations budgétaires de la Ville. Cela permet d’ appréhender l’environnement économique, financier et budgétaire de la ville pour les années à venir. Le vote du budget aura lieu le 15 avril.

+0%

Les taux d’imposition n’augmenteront pas. Depuis une baisse de 3 % en 2019, les taux d’imposition n’ont pas augmenté et n’augmenteront pas cette année encore. 60 % des ménages sévriens s’acquitteront d’une taxe d’habitation équivalente à 70 % du montant payé en 2020. Les propriétaires fonciers verront une évolution de leur avis, puisque les taux de la Ville et du Département seront désormais fusionnés. Dans un contexte de stabilité des taux, le montant à payer évoluera seulement de 0,2 %, soit le niveau de la revalorisation automatique nationale des bases.

+17%

Cette année, la subvention de la ville à son centre communal d’action sociale (CCAS) augmentera de 17%. La crise sanitaire que nous connaissons se doublera malheureusement d’une crise économique et sociale. Dans cette perspective, la ville a décidé d’augmenter sensiblement la subvention qu’elle verse chaque année à son CCAS.

-20,3 M €

Toujours moins d’argent de l’Etat et plus de prélèvements. Cette année encore, comme chaque année, la dotation de l’État perçue par la ville baissera de 140 000 €. Depuis 2012, cette dotation a baissé de 63 % (passant de 4,85 millions à 1,81 million €), ce qui représente une perte financière cumulée de 13,2 millions € pour Sèvres. Quant aux participations de la ville au fonds de solidarité régionale entre les villes d’Ile-de-France (FSRIF) et au fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC), elles augmenteront de 102 000 € en 2021. Depuis 2012, ces participations ont augmenté de 757 % pour le FSRIF et 125 % pour le FPIC, ce qui représente au total deux ponctions financières cumulées de 7,1 millions € sur la période.

-1,59%

Résultat d’une « gestion des ressources humaines très encadrée » (rapport de la Chambre régionale des comptes de 2019), les charges de personnel de la ville sont en baisse de 1,59 % cette année. En 2019, nos dépenses de personnel représentaient 45,32% des dépenses de fonctionnement de la ville. Elles représentent 61,20 % des dépenses de fonctionnement des villes françaises de même taille.

-7%

Résultat d’une politique active de désendettement, les charges financières de la ville baisseront de près de 7 % cette année. Pour mémoire, la dette municipale est passée de 18,64 millions d’euros à 7,20 millions d’euros du 1er janvier 2014 au 1er janvier 2021, soit une baisse de 11,4 millions d’euros ou de 61 %). Avec une dette de 309 euros par habitant, la ville de Sèvres est 3,5 fois moins endettée que les villes françaises de même taille (1059 euros par habitant).

+300 000 €

La ville de Sèvres s’est résolument engagée pour une alimentation de qualité dans ses cantines scolaires. L’introduction d’une alimentation labellisée et bio implique un surcoût annuel de 300 000 euros pour les finances de la ville.

Participez au Défi Calot

A vos Vichy, Liberty, Tissus à fleurs, Quadrillés, Rayés, Dinosaures, Astronautes, Animaux…

Récemment confrontée à la perte de cheveux de sa fille de 8 ans, une maman sévrienne a souhaité lui confectionner des calots rigolos et colorés pour qu’elle continue à avoir envie de se pomponner ! Pour que d’autres fillettes, garçons et adolescents puissent en faire de même, relevez le Défi Calot en déposant vos calots à la Mercerie Coralie d’ici le 22 mai 2021.

Vous ne savez pas coudre ? Vous n’avez pas le temps ? L’association Couture By Sèvres soutient ce projet en ouvrant une collecte destinée à l’achat de tissus pour des kits de calots à coudre. Rendez-vous sur le site de l’association !

Nouveau mai 2021

L’association Couture By Sèvres met à disposition gratuitement des kits de tissu en clic & collecte pour coudre les calots. Pour participer à la confection de 250 calots destinés au service d’hématologie pédiatrique de l’hôpital Trousseau, réservez vos kits calots sur le site de l’association ou via l’adresse mail lesdefisdemanouchka@gmail.com ! À vos machines ! La collecte destinée à l’achat de tissus reste ouverte !
sevres-associatif.fr/couturebysevres

Éclairage public : 60 % d’économies d’énergie

Le passage en LED de l’ensemble de l’éclairage public sévrien s’achève. Initié en juillet 2019, il permettra de réduire l’empreinte carbone de 1 550 tonnes de CO2 et la consommation d’énergie d’environ 50 % par rapport à celle de 2018.

À la fin du mois d’avril, environ 2 370 lanternes équipées de LED auront été déployées dans la ville. Il ne restera que l’avenue de l’Europe et la Grande Rue qui seront rénovées en éclairage public par le département des Hauts-de-Seine dans le cadre du réaménagement de la voirie sur l’axe de la RD 910. Parallèlement à ce déploiement de lanternes à LED, Bouygues Energies et Services aura également rénové 350 mâts dont l’état était jugé vétuste, en plus des 1 160 mâts rénovés entre 2009 et 2018 dans le cadre du PPP. À terme, cela représente au total 58 km linéaires de voies en éclairage LED.

Économies d’énergie

Ce déploiement de nouveaux luminaires associé à la gradation au point lumineux entre 23 h et 5 h permettra des économies d’énergie estimées à 520 MWh par an pour la ville (soit une baisse d’environ 50 % en se référant à la consommation de la ville en 2018), ce qui représente la consommation d’énergie annuelle moyenne de 110 ménages. Cette optimisation de la performance énergétique de l’éclairage vient compléter les 25 % d’économies engendrées par les travaux réalisés entre 2009 et 2018, portant ainsi ces économies à environ 60 % en se référant à la consommation de la ville en 2009.

Économies de maintenance

Par ailleurs, les luminaires LED ayant une durée de vie plus longue, la mise en place de cette technologie permettra également des économies en matière de maintenance. En effet, le prix au point lumineux passera de 35 €/an à 18 €/an pour l’ensemble des luminaires concernés.
Enfin, l’impact environnemental du passage en LED n’est pas négligeable, puisque la réduction de l’empreinte carbone représente une réduction de 1 550 tonnes d’émission de CO2 sur la durée globale du projet (soit l’émission annuelle moyenne de 200 foyers).

Ligne 15 Sud : un chantier qui avance

En 2020, la construction de la gare Pont-de-Sèvres a franchi des étapes importantes. Le tunnelier Laurence a désormais creusé plus d’un kilomètre sous la Seine depuis l’île de Monsieur.
Le tunnelier Laurence poursuit son chemin. Parti du puits Île de Monsieur en janvier 2020 et mis à l’arrêt en mars en raison de la crise sanitaire, le tunnelier Laurence a pu redémarrer en mai. Il a atteint la gare Pont-de-Sèvres début septembre. Il poursuit à présent son creusement de 4,2 km au rythme de 12 mètres par jour jusqu’à la gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart.

Évacuation des déblais par la Seine

Plus respectueuse de l’environnement, l’évacuation par barges permet d’éviter le passage de 200 camions de 25 tonnes par jour, soit un total de 17 000 véhicules sur toute la durée du chantier. Après avoir été utilisée pour évacuer les déblais du tunnel, la Seine est mise à contribution pour l’évacuation des déblais du creusement de l’espace intérieur de la gare, après construction de la dalle de couverture.

Place à la dalle de couverture

Depuis décembre 2020, les travaux consistent à créer une dalle de couverture, en béton, qui constituera le futur toit de la gare. Le creusement de la partie souterraine de la gare pourra ensuite démarrer. Des ouvertures, appelées trémies, sont conservées pour l’évacuation des terres, et la circulation des machines et des équipes. Les équipes travailleront alors « en taupe », c’est-à-dire à l’abri de cette dalle en béton. Cette technique permet de limiter les nuisances.

Travaux d’interconnexion

Un nouveau chantier s’installera dans la gare routière du pont de Sèvres (terminus de la ligne 9) d’ici fin 2021 pour permettre les travaux de jonction entre la ligne 15 Sud et la ligne 9 du métro. Les voies de la D910 seront déviées à cet endroit jusqu’au second semestre 2021. Les circulations routières et piétonnes seront maintenues et s’effectueront sur la dalle de couverture du couloir de correspondance.

Sèvres Commerces : élection d’un nouveau bureau

Un trio positif et ambitieux à la tête de l’association des commerçants sévriens.

Sophie, Ingrid et Merzouk forment le nouveau bureau de l’association Sèvres Commerces qui regroupe cinquante et un commerces de proximité. Riches de leur propre expérience et portés par l’enthousiasme de leur nouvelle mission, ils souhaitent préserver la solidarité entre commerçants et développer le lien avec les Sévriens pour favoriser la dynamique « j’achète à Sèvres ».
Élus depuis le 2 février dernier, Sophie Paigier, Ingrid Therondel et Merzouk Boudene se retrouvent pour élaborer leur plan d’action au service des commerces sévriens. Une bonne humeur et une positivité se dégagent du trio qui refuse toute morosité malgré la situation de crise sanitaire. « Bien sûr, nous avons tous connu une baisse d’activité, mais les commerçants ont le sourire. Ils restent mobilisés. Et je ne vois pas un centre ville sinistré ou des rideaux baissés. » explique
Merzouk, responsable de l’hôtel restaurant OH ! Sèvres autrement. La présidente qui tient depuis 23 ans son institut, Sophie Esthetic, approuve et précise : « Certains commerces plus fragilisés ont cessé leur activité, mais ils ont été remplacés. Je pense à la bijouterie Bajoïa qui vient de s’installer ou au nouveau magasin de jouets qui va prochainement ouvrir sur l’avenue de l’Europe. Un fromager s’installe aussi chez nous ainsi qu’un magasin de bio en vrac. Ça bouge et on le doit notamment à Laurence Fries, manager du commerce de la ville, qui se bat pour attirer des commerces attractifs et diversifier au maximum l’offre pour tous. Une véritable dynamique s’est mise en place et les Sévriens ont aussi leur rôle à jouer. »
« Les commerces ont dû se réinventer, s’adapter aux nouvelles demandes comme avec le Click and Collect. Les Sévriens ont répondu présent par fidélité pour des commerces qu’ils fréquentaient depuis longtemps, d’autres ont redécouvert aussi leurs commerces de proximité. » ajoute Merzouk sur sa lancée. Ce n’est pas Ingrid qui dira le contraire. La gérante du restaurant Villa Roma qui, pour des raisons liées au contexte sanitaire, reste fermé, ne passe pas une journée sans recevoir un message d’encouragement. « On sera là quand vous pourrez rouvrir. Tenez bon » à l’image d’une commerçante qui vient saluer le trio et exprimer son soutien auprès des membres du bureau.
C’est ce lien précieux entre les commerçants et leurs clients que le nouveau bureau de l’association compte bien régénérer, développer et pérenniser. À travers des animations dans la ville, des partenariats avec les commerçants du marché, la création de son propre site Internet… Les idées ne manquent pas pour l’équipe sur les starting-blocks et qui attend comme tout le monde la levée des restrictions sanitaires.

Nouveau commerce : Fromager – Maison Jaurel

La Maison Jaurel, fromagerie crèmerie épicerie fine, s’installe au 110, Grande Rue : un lieu pour découvrir des produits uniques sélectionnés avec passion. Suite au succès rencontré dans sa première boutique à Rueil Malmaison, la Maison Jaurel souhaite partager avec les Sévriens l’étendue de ses saveurs et son savoir faire.
Mehdi et Julien, amoureux de la gastronomie, vous offrent une grande sélection de fromages, principalement au lait cru, issus de petits producteurs de nos régions et des spécialités d’exception de Suisse, d’Italie et d’ailleurs.
On retrouve des trésors fermiers à fondre, comme un beaufort d’alpage, un vieux salers, un reblochon crémeux, un saint-nectaire au goût de terre, un comté 36 mois ou un camembert fait à cœur. L’équipe vous apprendra à composer vos plateaux de dégustation avec de jolies créations maison comme le brie aux truffes, le brillat-savarin ail des ours noisettes, le camembert aux cèpes ou des crottins de chèvre affinés au piment d’espelette.
Pour continuer dans le plaisir du goût, ils vous proposent un large choix de produits d’épicerie fine de nos terroirs, confitures, miel, condiments pour des moments de partage en famille et entre amis.

Ouvert du mardi au samedi et le dimanche matin.
110, Grande Rue
09 83 47 06 13