Sèvres Commerces : élection d’un nouveau bureau

Sèvres Commerces : élection d’un nouveau bureau

Commerces
Publié le 6 avril 2021 Modifié le 7 avril 2021

Sommaire

Un trio positif et ambitieux à la tête de l’association des commerçants sévriens.

Sophie, Ingrid et Merzouk forment le nouveau bureau de l’association Sèvres Commerces qui regroupe cinquante et un commerces de proximité. Riches de leur propre expérience et portés par l’enthousiasme de leur nouvelle mission, ils souhaitent préserver la solidarité entre commerçants et développer le lien avec les Sévriens pour favoriser la dynamique « j’achète à Sèvres ».
Élus depuis le 2 février dernier, Sophie Paigier, Ingrid Therondel et Merzouk Boudene se retrouvent pour élaborer leur plan d’action au service des commerces sévriens. Une bonne humeur et une positivité se dégagent du trio qui refuse toute morosité malgré la situation de crise sanitaire. « Bien sûr, nous avons tous connu une baisse d’activité, mais les commerçants ont le sourire. Ils restent mobilisés. Et je ne vois pas un centre ville sinistré ou des rideaux baissés. » explique
Merzouk, responsable de l’hôtel restaurant OH ! Sèvres autrement. La présidente qui tient depuis 23 ans son institut, Sophie Esthetic, approuve et précise : « Certains commerces plus fragilisés ont cessé leur activité, mais ils ont été remplacés. Je pense à la bijouterie Bajoïa qui vient de s’installer ou au nouveau magasin de jouets qui va prochainement ouvrir sur l’avenue de l’Europe. Un fromager s’installe aussi chez nous ainsi qu’un magasin de bio en vrac. Ça bouge et on le doit notamment à Laurence Fries, manager du commerce de la ville, qui se bat pour attirer des commerces attractifs et diversifier au maximum l’offre pour tous. Une véritable dynamique s’est mise en place et les Sévriens ont aussi leur rôle à jouer. »
« Les commerces ont dû se réinventer, s’adapter aux nouvelles demandes comme avec le Click and Collect. Les Sévriens ont répondu présent par fidélité pour des commerces qu’ils fréquentaient depuis longtemps, d’autres ont redécouvert aussi leurs commerces de proximité. » ajoute Merzouk sur sa lancée. Ce n’est pas Ingrid qui dira le contraire. La gérante du restaurant Villa Roma qui, pour des raisons liées au contexte sanitaire, reste fermé, ne passe pas une journée sans recevoir un message d’encouragement. « On sera là quand vous pourrez rouvrir. Tenez bon » à l’image d’une commerçante qui vient saluer le trio et exprimer son soutien auprès des membres du bureau.
C’est ce lien précieux entre les commerçants et leurs clients que le nouveau bureau de l’association compte bien régénérer, développer et pérenniser. À travers des animations dans la ville, des partenariats avec les commerçants du marché, la création de son propre site Internet… Les idées ne manquent pas pour l’équipe sur les starting-blocks et qui attend comme tout le monde la levée des restrictions sanitaires.