Histoire de Sèvres

Eglise Saint-Romain - Intérieur

L’église Saint-Romain

La première mention écrite de Sèvres figure en 558 dans l’acte de fondation par Childebert de l’abbaye de Saint-Germain-des-Près «dont les limites s’étendaient jusqu’au ruisseau de Savara». En 560, existent une église et un petit village. Détruite et recontruite au cours des siècles d’invasions et de guerres, l’église actuelle, dédiée à Saint-Romain, patron des mariniers, a conservé la base du clocher du XIIème et des travées du XIIIème siècle.

Cité de la céramique - Façade

Sèvres – Cité de la céramique

Quand Louis XIV décide de construire son château à Versailles, c’est sur le port de Sèvres que débarqueront bois précieux, marbres, statues et tous les biens d’équipement nécessaires à la réalisation du palais. Il règne une intense activité sur le port et sur le mauvais chemin qui traverse le village. En 1682, Versailles devient résidence royale. Pour que le trajet de Paris soit plus direct, le roi fait construire, en 1684, le premier pont de Sèvres. Ce pont de bois enjambe l’île de «Sève», future île Seguin. En 1739, Louis XV décide la première rénovation du bourg, avec l’alignement des maisons et la réfection du vieux chemin cahoteux. La Manufacture de porcelaine de Vincennes s’installe à Sèvres en 1756, à l’instigation de Madame de Pompadour, dans les bâtiments de l’actuel Centre International d’Etudes Pédagogiques. La favorite du roi aime à recevoir Louis XV et ses amis, en toute intimité, à Bellevue et à Brimborion. A la même époque, le roi devient seul seigneur de Sèvres. Le bourg s’étend en tous sens. De nouvelles activités se développent : manufacture de toiles peintes, petites fabriques diverses, marchands de vin privilégiés du roi. Philippe Lambert, futur maire de Sèvres, découvre les secrets de la fabrication du cristal dans sa manufacture, installée sur le domaine de St-Cloud. La Manufacture Royale de Porcelaine, la Manufacture des Cristaux de la Reine, les Caves du Roi, le relais des Ecuries du Roi et de la Reine attirent à Sèvres artistes, artisans et ouvriers. La population de Sèvres croît tandis que vignerons et blanchisseurs continuent de prospérer.
Gare Sèvres-Ville d'Avray en 1839 - Carte postale

Gare Sèvres-Ville d’Avray en 1839

Le pont de bois devenu vétuste, Napoléon ordonne la construction d’un nouveau pont de pierre dont les travaux commencent en 1808. Endommagé en 1815 lors des affrontements contre les Prussiens, le pont sera finalement ouvert en 1820. Avec le développement du chemin de fer, la ligne Paris-St Lazare-Versailles (rive droite) est inaugurée en 1839 et la ligne Montparnasse-Versailles (rive gauche) en 1840. Sèvres va devenir une campagne résidentielle. Le train attire les Parisiens qui achètent des terrains pour y bâtir leurs maisons secondaires. Parmi les plus illustres résidants, il y eût Sisley, Jules Sandeau, Renan, Balzac, Gambetta, Hetzel, Eiffel.
Avec les nouveaux moyens de transport, l’industrie se développe à Sèvres. Deux cartoucheries s’installent aux Bruyères : Gévelot en 1827 et Gaupillat en 1834. En 1846, près de 600 personnes y travaillent. La dernière cartoucherie fermera en 1979. Sur l’emplacement des anciennes caves du roi, J.B. Reinert crée la première brasserie de Sèvres en 1852. D’autres établissements lui succèderont. On y fabrique de la bière jusqu’en 1950. La dernière brasserie disparaît en 1988.
La manufacture de céramique depuis 1756

La Manufacture de Céramique perpétue la tradition depuis 1756

En 1861, les travaux de construction d’une nouvelle manufacture plus fonctionnelle et d’un bâtiment pour le musée de la céramique débutent sur un terrain du domaine de Saint Cloud, donné à Sèvres par Napoléon III. Mac Mahon l’inaugure en 1876. En 1884, les premiers laboratoires du Bureau International des Poids et Mesures s’installent dans le pavillon de Breteuil. Situé sur le territoire de Saint Cloud, avec son entrée sur Sèvres, le BIPM bénéficie de l’exterritorialité, comme une ambassade.
En 1897, Louis Renault crée à Boulogne-Billancourt un atelier de construction automobile qui va s’étendre sur l’île Seguin à partir de 1919. De nombreux Sévriens y travaillent. Les usines réquisitionnées par l’ennemi sont bombardées à plusieurs reprises entre 1942 et 1944 et l’on déplore des morts dans le bas de Sèvres. La ville est libérée par la 2ème D.B., qui perd 7 hommes dans ce combat, le 24 août 1944.
Le Sel - Intérieur

Le SEL est le lieu stratégique de toutes les expressions culturelles à Sèvres. Cet ancien pavillon Baltard a accueilli le marché jusqu’au milieu des années 60.

A l’aube du XXI° siècle, avec le SEL, centre culturel créé dans le pavillon Baltard de l’ancien marché, le conservatoire, les gymnases, la nouvelle bibliothèque-médiathèque, l’Escale (point information jeunesse), la Maison des Associations, la ville s’est dotée d’équipements publics nombreux et modernes. Désormais, l’urbanisme s’attache à renouer avec un coeur de ville plus convivial et plus urbain : développer des espaces verts et des espaces libres plus accueillants pour tous, parce que la qualité de vie est une exigence à Sèvres, tout naturellement.

Haut de page