Vignoble : Sèvres renoue avec son passé

Quatre-vingt pieds de vigne viennent dêtre plantés entre le gymnase des Cent-Gardes et le square Carrier-Belleuse.


À la fin du XIVe siècle, une seigneurie des Célestins existe à Sèvres. Le couvent occupe un vaste quadrilatère à l’ouest de Sèvres. Les Célestins plantent surtout de la vigne et c’est une seigneurie prospère qu’ils vendent à Louis XV en 1747. Ces vins sont appréciés puisqu’on relève, en 1537, qu’un muid de vin blanc est vendu 6 livres tournois, somme assez considérable pour le temps.

En 1570, s’établit entre Meudon et Sèvres le premier couvent des Capucins de France. Concurrents des Célestins, ils plantent des vignes et le vignoble, dit Bourgogne des Capucins, jouit d’une solide renommée. Le lieu-dit la Bourgogne jouxte les lieux dits des Cotiniers, des Binelles et des Gérideaux.

Les vignerons forment à la fin du XVIIIe siècle la catégorie professionnelle la plus nombreuse. Ils sont 67 en 1747. À cette époque, la plupart des vins qui se consomment à Paris viennent de Sèvres : un vin des coteaux de Sèvres est tout aussi apprécié qu’un vin d’Auteuil ou de Suresnes.

Une renaissance

Si en 1786, 65 % des terres cultivables sont des vignes, le déclin s’amorce. L’urbanisation progressive de Sèvres la voit disparaître peu à peu. Depuis 2015, une association sévrienne, Vignes-en-Sèvres, œuvre à son renouveau. Initiée rue Benoit Malon, sur une parcelle argilo-calcaire le long d’un escalier francilien, Vignes-en-Sèvres a depuis largement augmenté son domaine. Pas moins de 8 clos ont été plantés avec près de 200 pieds en production et pépinière. Le troisième millésime a été vendangé puis vinifié en 2017. À terme, sept de ces clos, principalement situés sur le « Domaine » de la Chataîgneraie, produiront près de 200 bouteilles.

La ville, en lien avec Vignes-en-Sèvres, a planté 80 pieds de pinot gris. Vignes-en-Sèvres va devoir attendre trois ans avant de procéder aux premières vendanges. Que vous habitiez rive droite ou rive gauche, que vous souhaitiez créer votre clos, travailler dans les vignobles, participer aux vendanges et aux vinifications, venez vous investir avec la dynamique équipe de Vignes-en-Sèvres. Une fois vinifié, le vin sévrien devra être consommé avec modération. Nous aurons l’occasion d’y revenir aux prochaines vendanges.

Renseignements : vignesensevres@gmail.com

Haut de page

Laisser un commentaire