Un tiers-lieu à Sèvres : du rêve à la réalité

Virginie, Claire, Véronique, Mathilde et Caroline avaient un rêve. Un rêve de travail autrement, de travail ensemble, de partage, de lien, de coopération … Après une année de maturation, le rêve est en train de devenir réalité avec le soutien de la Ville.


Les cinq Sévriennes, très attachées à leur ville, parlent d’une même voix lorsqu’elles décrivent la génèse de leur projet. « Nous nous sommes regroupées fin 2017 autour d’un rêve commun. Ce rêve a mûri jusqu’au lancement de l’appel à projet «aide à la création de tiers-lieu» par la Mairie en octobre dernier. Avec nos parcours professionnels très différents, en tant que salariées ou indépendantes, des situations familiales multiples, des expériences variées, nous avions envie de créer une structure collaborative à inventer ensemble et à l’image des transformations de notre société. » explique Caroline. Virginie, Claire, Véronique, Mathilde et Caroline reconnaissent qu’elles se sont senties plus fortes, plus solides et plus efficaces en groupe pour créer ce tiers-lieu. Leur projet est né comme une évidence avec un enthousiasme contagieux. Très contagieux !
« Nous allons créer une association de préfiguration début février. Cependant, ce projet se construit en avançant car chaque acteur/utilisateur devra se l’approprier. Notre pilier fondateur restant de créer un espace collaboratif autour du travail où chacun avec ses attentes et son expérience personnelle peut enrichir le groupe, afin de montrer qu’ensemble on va plus loin et que l’on s’enrichit mutuellement. Salariés, étudiants, indépendants, retraités, demandeurs d’emploi, associations… Chacun a sa place au sein du tiers–lieu. » précise Virginie avec conviction et générosité.

Plus fortes, plus solides et plus efficaces en groupe

Ainsi, dans un espace, autour de 200 m2, situé en cœur de ville, le groupe souhaite accueillir à la fois des travailleurs nomades en libre service dans un espace de co-working, des travailleurs réguliers dans un espace privatif et un public plus large dans des salles polyvalentes modulables pour proposer des réunions, des cours, des ateliers, des conférences ou des formations. « Le lieu devra vivre avec son public et s’adapter en fonction de la communauté rassemblée. » souligne Claire. « Et plus cette communauté sera large et diversifiée, plus ce lieu trouvera sa légitimité. C’est pourquoi, nous invitons tous les Sévriens à suivre notre projet en consultant notre site internet ou en se rendant à la réunion de présentation prévue vendredi 29 mars à 19 h à la Maison des Associations. » lancent en chœur les cinq jeunes femmes comme un cri de ralliement.

Pour plus d’informations :  www.tiers-lieu-sevres.fr

Haut de page

Laisser un commentaire