Tribune libre – Septembre 2020

Retrouvez chaque mois sur sevres.fr les tribunes des différentes sensibilités du Conseil municipal de Sèvres.

Tribune de la majorité

Loin de tout esprit partisan ou de querelles politiques, lors du dernier conseil municipal les 29 membres de la majorité ont fait deux propositions fortes pour faciliter et reconnaître l’exercice du mandat de conseillers municipaux et en particulier celui des conseillers municipaux d’opposition.

Ainsi, pour la première fois, les conseillers de l’opposition percevront des indemnités (par ailleurs, un bureau de l’hôtel de ville et des moyens de fonctionnement restent mis à leur disposition). Dans chaque numéro du magazine municipal, un espace est réservé aux conseillers d’opposition qui sont libres de se regrouper pour exercer leurs droits d’expression. La majorité a souhaité leur attribuer un espace plus important que le sien dans cette page d’expression libre. Les 6 membres de l’opposition disposeront de 55% de la page alors que les 29 élus de la majorité qui ont remporté plus de 57% des suffrages ne disposeront que de 45% de la place.
Bien plus, ces tribunes seront désormais publiées chaque mois sur le site Internet de la Ville (www.sevres.fr), sur le compte Facebook officiel de la commune et dans la « Lettre électronique » de la ville diffusée par courrier électronique. L’ensemble de ces mesures fait de Sèvres un exemple en matière de diffusion de l’expression de l’opposition. Loin de saluer ces avancées démocratiques importantes, l’opposition y trouve à redire ! À chacun son fair-play.
 
La majorité n’est en tout cas pas sourde. Elle reste attentive aux remarques qui lui sont faites. Dès que le projet d’abattage d’arbres dans l’enceinte de la Cité de la Céramique et ses abords a été porté à sa connaissance, elle a d’une part fait stopper le projet et a d’autre part demandé au Département des Hauts-de-Seine de lui proposer des solutions alternatives. Nous resterons pragmatiques sur cette question et vous tiendrons bien entendu informés de l’évolution du projet. Nous nous félicitons en tout cas du démarrage des travaux de la Promenade des Jardins, qui va transformer l’entrée de la ville en offrant une vue sur le parc de Saint-Cloud ainsi qu’un cheminement piéton d’exception vers le centre-ville.

Nous vous souhaitons une bonne rentrée à tous, et singulièrement aux plus jeunes qui ont connu une année scolaire particulièrement compliquée l’année dernière. Pour faire en sorte que l’histoire ne se répète pas, nous vous invitons au plein respect des gestes barrières (masque, distances…).

Enfin et toujours, pour soutenir notre commerce local durement éprouvé cette année, nous vous invitons plus que jamais à acheter local.

L’équipe de la majorité (29 élus non-inscrits ou membres de LREM, de LR, de l’UDI ou du MoDem)

Tribunes de l’opposition

Groupe Sèvres en transition

Une opposition positive mais vigilante
À partir de ce numéro, la place de la communication des groupes minoritaires est réduite. Les élu-es minoritaires ont un droit d’expression qui ne doit pas dépasser 577 signes par personne, la majorité se taillant la part du lion en occupant le reste du magazine municipal. La démocratie a un sens particulier pour le maire et la majorité qui ont refusé que Sèvres en Transition bénéficie d’une représentation à l’intercommunalité (GPSO), là où se décident pourtant beaucoup de choses.
La crise climatique, sanitaire, sociale et économique est à l’œuvre, à Sèvres aussi. Cela devrait amener à gérer différemment les affaires de la commune, mais pour l’instant il n’en est rien. Par exemple, nous avons alerté le conseil municipal sur l’envol des coûts de construction du restaurant du SEL, pilotée par la Société Publique Locale d’Aménagement Seine Ouest Aménagement. Mal pilotée car les avenants se multiplient mois après mois, témoignant de l’incompétence qui règne : nous atteignons désormais un surcoût de plus de 2 millions sur un total de 3,5 millions. Même constat pour des travaux réalisés l’an passé sur une école : augmentation de 48 % par rapport au coût voté par le conseil.
La majorité ne lésine pas sur les moyens accordés à des projets – comme le restaurant du SEL – qui nous paraissent démesurés, alors que dans le même temps elle rechigne à réétudier les tarifs des services publics municipaux pour donner un coup de pouce aux familles.
Notre présence au conseil municipal ne se limite pas à une contestation systématique des projets, puisque nous sommes également force de propositions pour améliorer le quotidien des Sévriennes et des Sévriens. C’est ainsi que nous sommes intervenus pour demander un moratoire sur le projet d’abattage d’arbres à la Manufacture ou interpeller le Conseil départemental sur la nécessité de réhabiliter l’un des bâtiments du collège.
Pendant les six prochaines années, nous serons attentifs aux engagements du maire et de sa majorité, surtout concernant les projets d’investissements qui engageront durablement notre ville et ses habitant-es. Le budget 2019 a été fortement excédentaire du fait des augmentations tarifaires pour les familles et du fait d’un sous investissement chronique, cela doit évoluer !
Nous continuons à participer à la gestion de la crise sanitaire. Nous sommes à l’écoute de toutes et tous, nous poursuivrons nos échanges avec les Sévriennes et les Sévriens. Dans un esprit constructif, mais en portant les valeurs qui ont été les nôtres durant la campagne électorale.

A toutes et tous, et surtout aux plus jeunes : bonne rentrée !

Catherine Candelier, Jean Duplex, Anne-Marie de Longevialle Moulaï, Luai Jaff, Lucile Gasber-Aad
sevresentransition2020@gmail.com

Pour Sèvres

Le 9 juillet 2020, contre notre avis, le conseil municipal a adopté un nouveau règlement intérieur qui réduit la tribune des listes minoritaires de 2/3 de page à une demi-page. Notre droit d’expression dans le Sévrien est donc désormais limité à 1/12ème de page dans un magazine qui en compte une trentaine ! Notre programme pour faire de Sèvres une ville en phase avec son temps, son histoire et son potentiel, dynamique, écologique, solidaire, et pleinement démocratique mérite mieux que ça.
Retrouvez le détail de notre tribune tous les mois sur notre site www.poursevres.fr

Denis Moron

Haut de page

Laisser un commentaire