Tri des déchets alimentaires : de l’école au marché

La ville fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire une priorité.

Afin d’impliquer les enfants dans la démarche, des tables de tri ont été installées dans les réfectoires des cinq écoles élémentaires. Les déchets sont collectés une fois par semaine. Ils sont ensuite valorisés, selon un procédé naturel de méthanisation, pour être transformés en biogaz, une source d’énergie renouvelable.

En amont, les livraisons sont faites soit en barquettes polypropylène (recyclables) soit en bac inox (pour les plats chauds uniquement). Ces derniers sont récupérés après rinçage sur site lors de la livraison suivante, tout comme les barquettes potentiellement.

Ainsi, lorsque les enfants sont servis le midi, c’est toute la chaîne, de la production à la revalorisation des déchets, qui a été repensée.

Depuis le 27 mars, le tri des déchets alimentaires au marché permet :
– d’améliorer la propreté du marché ;
– de fabriquer un compost utilisé par les agriculteurs, limitant le recours aux engrais chimiques ;
– de produire des énergies renouvelables (électricité, chaleur ou biocarburant) grâce à la récupération du biogaz ;
– de créer des emplois avec cette nouvelle filière de collecte et de traitement.
Haut de page

1 réponse

  1. Jean-François CRISTOFINI dit :

    Est-ce que vous prévoyez d’étendre à Sèvres le ramassage des déchets alimentaires. Comme le ramassage est effectué devant ma porte sur le trot- d’en face sis à Ville d’Avray, le camion pourrait également prendre mon bac; Si c’est GPSO qui organise tout ça est-ce possible ?

Laisser un commentaire