Trait d’union

Du 11 octobre au 3 novembre 2018 – Mezzanine (Hôtel de ville).
Armelle Chatriot, Sévrienne, a étudié dans les ateliers Met de Penninghen puis à l’École supérieure d’arts graphiques.


Elle travaille ensuite dans la presse pendant 5 ans comme directrice artistique, mais avec l’arrière pensée de continuer à peindre et et à explorer le corps humain. Avec deux enfants, difficile d’imaginer d’y parvenir aux heures perdues car il n’y en a pas ! En 1989, Armelle Chatriot se consacre définitivement à l’art et à la sculpture…
Elle s’impose « l’atelier » d’une manière monacale. Elle explore toutes les matières, mais après 2 opérations du dos, elle est contrainte de lâcher la pierre et le bois. Pour les grands formats, elle utilise grillage et plâtre ou polystyrène, comme pour le « personnage-banc» qui est dans la cour d’honneur de l’hôtel de ville. Pour les plus petites pièces, la terre, moulée et fondue en bronze. Archa travaille le mouvement dans la spontanéité. Naissent des corps imparfaits mais « dans cette imperfection transparaît l’âme de l’artiste. »
De retour d’un voyage en Afrique, elle utilise la terre comme matière vivante et définitive en pièce unique et s’éloigne du réalisme pour travailler sur le point et la ligne. Laissez vous emporter dans son univers dès le 11 octobre à la Mezzanine.
L’exposition est organisée en partenariat avec la galerie Mondapart.

La Mezzanine
Hôtel de ville, 54, Grande Rue
01 41 14 10 10

Galerie Mondapart
80, rue du Château
Boulogne-Billancourt
www.mondapart.com

Haut de page

Laisser un commentaire