Sophie Kamoun et Anne-Sophie Le Paranthoën

Animées par une passion commune pour la natation, Sophie Kamoun, finaliste olympique, et Anne-Sophie Le Paranthoën, vice-championne d’Europe, s’allient sur Sèvres pour un nouveau défi : sauver des vies grâce au programme « Nageur et Citoyen » ! Rencontre avec deux femmes de caractère et de convictions.

« Nous sommes vraiment sœurs de coeur. » lance en préambule, Sophie, la brune ténébreuse, sous l‘œil approbateur et complice d’Anne-Sophie la blonde pétillante, « Mais je reste la grande sœur ! » précise Sophie, forte de ses 10 ans d’ancienneté. Elles ne se lassent pas d’évoquer les anecdotes de leurs vingt ans d’amitié : les compétitions interclubs, les rencontres sportives nagées par l’une, commentées par l’autre, les déplacements à Dubaï, Berlin, Barcelone, Los Angeles… Anne-Sophie et Sophie rient encore à l’évocation de ces souvenirs communs.
«  J’ai arrêté la compétition en 1993 et je suis rentrée à la Fédération Française de Natation pour y créer le département de la communication avant d’intégrer le groupe Nike de 1997 à 2009 » explique Sophie Kamoun. «  Puis j’ai créé ma propre société de communication sportive et de gestion d’image pour les sportifs. Par ailleurs, je commente régulièrement les rencontres sportives sur BeIN Sport ».
«  Après un Master 2 en Management du Sport et un passage au conseil général du 78 pour gérer les événements sportifs, je me suis lancée et j’ai créé ma propre boîte. Sophie m’a donné l’envie d’être audacieuse ! » confie Anne-Sophie qui choisit, en 2018, d’apporter son expérience à l’équipe de Dynamic Sèvres qui a pris en charge la section natation de la ville. C’est donc tout naturellement que les deux amies travaillent ensemble sur un programme qui leur tient à cœur : apprendre à nager aux enfants les plus fragiles. « La noyade est la première cause de mortalité pour les moins de 25 ans. » rappelle Sophie, le visage grave. À l’initiative du programme « Nageur et Citoyen », cette Sévrienne souhaitait que sa ville d’adoption y participe. Ainsi le 23 septembre, les grands noms de la natation, comme Yannick Agnel, parrain du dispositif, viendront soutenir et encourager les enfants. Les enfants poursuivront ensuite leur apprentissage toutes les semaines à la piscine municipale jusqu’à leur autonomie complète. Trente enfants, 12 par trimestre, bénéficieront de ce programme sur l’année pour la plus grande satisfaction des deux anciennes nageuses qui ouvrent ainsi un nouveau chapitre de leur amitié.

Haut de page

Laisser un commentaire