Social : les logements passerelle

Ils doivent permettre de répondre à une situation d’urgence de familles confrontées à un accident de la vie.

Ces accidents sont très variés : chômage, violence conjugale, séparation, maladie, décès, expulsion, rupture d’hébergement. Les logements passerelle s’adressent à une famille dont la situation ne permet pas l’accès au logement social classique et donc réglementé (divorce non prononcé, impayés de loyers de bonne foi, etc…). L’objectif est de permettre à cette famille de rétablir sa situation juridique, sociale et/ou financière avant de pouvoir intégrer un logement social classique.

Trois logements réservés

Pour cela, la ville a retenu trois logements dans le parc social : un T2 et un T3 du bailleur Hauts-de-Seine Habitat et un studio du bailleur I3F. Elle a délégué la gestion des logements et de l’accompagnement des familles a une association spécialisée dans l’insertion par le logement : Inser’Toit. L’association est locataire en titre du logement et propose un contrat d’occupation temporaire de sous- location aux familles.

En lien avec l’élue chargée du logement et la direction de la cohésion sociale, les familles sont identifiées, leur candidature est ensuite proposée à l’association Inser’Toit qui reçoit la famille et évalue précisément sa situation et les axes de travail. La famille signe ensuite un contrat de sous-location lié à un accompagnement social, avec Inser’Toit qui assure l’accompagnement durant toute la durée de l’hébergement. Le contrat initial a une durée de 6 mois renouvelable.

Actuellement 3 familles ont été proposées et acceptées. Deux sont entrées dans les lieux durant le mois d’août, la troisième famille est en attente de la signature du bail.

 

Haut de page

Laisser un commentaire