La science se livre : le vivant

La science se livre : le vivant

Du 24 janvier au 11 février 2015

Ateliers, débats, conférences, spectacles dans les bibliothèques et lieux culturels des Hauts-de-Seine.
A Sèvres, la Médiathèque propose une programmation autour de l’eau douce et du bassin de la Seine.

 

La science se livre – SèvresEau ! Source du vivant
Dans le cadre de La Science se livre, la Médiathèque propose une programmation autour de l’eau douce et du bassin de la Seine.
Avec Anne-Cécile Monnier, hydrobiologiste.
Samedi 7 février
Plongée en eau douce
La biodiversité, la gestion et la protection des
milieux aquatiques à travers la découverte du bassin de la Seine et de son écosystème, des techniques de plongée et de la photographie sous l’eau.
Tout public à partir de 8 ans
À 11 h  et 14 h 30 à la Médiathèque
Sur inscription au 01 41 14 12 08
En savoir plus : http://www.refletsdeaudouce.fr/

À la rencontre des poissons migrateurs
Conférence scientifique. Suivez l’aventure des grands migrateurs qui fréquentent nos fleuves.
Public adulte
À 17 h à la Médiathèque
Sur inscription au 01 41 14 12 03
www.mediatheque.sevres.fr

Jusqu’au 28 février
L’eau douce en Seine
Exposition de photographies
Des clichés scientifiques et poétiques montrant des ambiances particulières et des espèces aquatiques inattendues rencontrées aux sources du bassin de la Seine, principalement au fil de l’Aube, de la Marne et de ses affluents, l’Ornain et la Saulx.
Tout public
A la Médiathèque

La science se livre – Hauts-de-Seine

 

Pendant trois semaines, le Conseil général coordonne près de 150  animations (dans les bibliothèques et les espaces culturels partenaires) afin de rendre la science accessible au plus grand nombre. En 2015, La Science se livre propose au grand public de faire le point sur « Les sciences du vivant ».

Les sciences du vivant ou biologie recouvrent une multitude de disciplines ayant toutes pour thème central : l’Evolution. On peut en citer quelques unes : la systématique, la génétique, la zoologie, la biochimie, la biologie de l’évolution, la physiologie, la biologie cellulaire, l’écologie ou la botanique. Pour les applications techniques, on parle de biotechnologie. Le vivant est au cœur des questionnements de la société. En témoignent la profusion et l’importance prise par les thèmes de l’écologie et de la biodiversité,  la question  de la vie, son origine, son évolution, la mise en place de comités d’éthique. Les relations au monde vivant sont chargées d’ambivalence, fascinant la société mais l’inquiétant tout autant, face à l’instrumentalisation du vivant par des pratiques technologiques. Elle renvoie à de possibles risques (contaminations) diffus ou très concrets, et à l’avenir de l’humanité.

L’édition 2015 propose un programme d’animations scientifiques large et diversifié pour tous les publics :
expositions, rencontres, lectures, ateliers pour petits et grands, projections…. permettront au public de participer activement à la découverte de la thématique. Le public pourra ainsi expérimenter, découvrir, tester une multitude de propositions, et rencontrer des scientifiques de toutes spécialités.

La promotion de la littérature scientifique et technique valorisée par le biais des Prix La science se livre:
Ces prix visent à valoriser la communauté scientifique, ainsi que leurs ouvrages, dans le souci de montrer au public qu’ils peuvent être accessibles. Un jury prestigieux composé de personnalités du monde scientifique et de représentants du réseau de lecture publique départemental.
En 2015, Claudie Haigneré, Présidente d’Universcience, présidera de nouveau le jury des Prix La science se livre.

« La Science se livre » est soutenue par Universcience, le CNRS, la Bibliothèque Nationale de France, les Ministères de la Culture et de la Communication, et de l’Enseignement supérieur et de la recherche, le réseau des bibliothèques et l’association BIB 92.

Chaque année, plus de 30 espaces culturels du département dont 28 bibliothèques et médiathèques participent à la manifestation
La Science se livre, opération de vulgarisation scientifique en direction du plus grand nombre, qui s’inscrit dans la Vallée de la culture des Hauts-de-Seine.

En 2014, près de 27 000 personnes ont assisté aux animations.

Haut de page

Laisser un commentaire