Rénovation du centre-ville : les nouvelles étapes

Lancé en 2016, aussitôt après l’adoption d’un nouveau PLU, le renouveau du centre-ville vient de franchir des étapes décisives.
Dans le cadre du réaménagement de son centre-ville, la Ville a fait réaliser une étude urbaine et un diagnostic qui ont donné lieu à plusieurs réunions publiques ainsi qu’à une consultation publique en mars 2018.

Négociations avec les propriétaires

Pour la réalisation des différentes opérations et des programmes de travaux prévus dans le projet, la commune doit préalablement maîtriser le foncier concerné. Il s’agit là d’une étape préalable décisive pour un tel projet. Elle concerne plus d’une dizaine de propriétaires !

La station service

En anticipation d’une longue procédure foncière, la Ville, propriétaire de la parcelle occupée par la station d’essence, a dénoncé en septembre 2018 le bail existant depuis 1975. Pour ce faire, la Ville a assigné en référé le locataire occupant. Elle a obtenu, le 5 septembre dernier, la désignation d’un expert qui, en appui du juge, évaluera les conditions de sortie du bail. Il faut compter environ deux ans avant que cette procédure aboutisse.
La Ville a également engagé des discussions avec les propriétaires des entités immobilières concernées par le projet. Certains de ces échanges ont d’ores et déjà abouti. Ainsi, la ville s’est portée acquéreur de plusieurs entités, dont les locaux précédemment occupés par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Le commissariat

Dès 2017, la Ville a entrepris des négociations avec le ministère de l’Intérieur et plus particulièrement le service des affaires immobilières de la Préfecture de police. Ces discussions se dirigeaient vers la construction d’un nouveau commissariat dont l’État aurait été locataire pour une très longue durée.
Or, cette année, le montage contractuel envisagé a été remis en cause par une analyse juridique issue de la cour de justice européenne. Ce type de montage entre l’État et les collectivités territoriales pour la construction de commissariats est désormais estimé comme allant à l’encontre des règles de la commande publique.
Cette situation a conduit la Ville et ses partenaires à préparer une alternative au projet initial en maintenant le commissariat à son emplacement actuel.

Les études techniques

Par ailleurs, à la suite des études préalables qui ont abouti à la consultation de 2018, diverses études techniques (sol, portance, structure, eau stationnement…) ont été confiées au groupement Citallios – CroixMarieBourdon architectes associés- Sareco – Ligne b.e. et Éco-Programmation par l’intermédiaire de GPSO – afin d’approfondir le scénario envisagé. Ce groupement continue d’accompagner la ville dans la conduite de l’opération.

Une opération adaptée

Les relevés de structure réalisés sur le bâtiment et les contraintes du sous-sol (présence d’eau) conduisent à apporter des adaptations au projet. Les résultats des études permettent en effet d’envisager de créer une nouvelle rampe d’accès au parking Saint-Romain à gauche du centre administratif, et de créer ainsi la grande place de centre-ville souhaitée. Le marché resterait quant à lui à son emplacement actuel mais serait embelli, voire reconstruit. Il pourrait aussi être installé au rez-de-chaussée du centre administratif (cf. croquis page 8). Comme annoncé lors de la concertation de 2016, une information régulière sera donnée sur les prochaines étapes. Une nouvelle consultation publique sera nautrellement organisée pour le choix final du projet.

Concertation
Balade Urbaine 21 mai 2016
Ateliers – juin à décembre 2016
1re réunion publique – juillet 2016
2e réunion publique – mars 2017
3e réunion publique – novembre 2017
Consultation publique mars 2018 (4 575 votants)

 

L’opération d’aménagement
Négociations pour les acquisitions – 2018-2021
Sélection du groupement assistant la Ville et GPSO – mai 2019
Démolitions – mai 2021
Travaux de construction – 2024
Nouveau marché – 2025
Requalification des espaces publics – 2026
Haut de page

Laisser un commentaire