Quartier des Bruyères : le nouveau centre médical est ouvert

Alors que le quartier des Bruyères souffrait d’une pénurie de médecins, la ville a engagé près de 250 000 € de travaux pour la création d’un centre médical qu’elle loue désormais à deux médecins. Un troisième reste attendu.


Pour faciliter l’accès aux soins aux habitants des Bruyères, la Ville réfléchit dès 2015 à l’installation d’un centre médical, réunissant trois ou quatre praticiens. Une campagne de petites annonces est menée dès cette époque dans les revues médicales professionnelles.

Une opportunité sur le plan immobilier a permis de lancer rapidement le projet. La Ville a ainsi fait l’acquisition de locaux, route de Gallardon. En novembre 2016, la première pierre de ce nouveau centre médical est posée. Situé à l’emplacement d’un ancien salon de coiffure, le projet comprend trois cabinets médicaux. Ce centre médical devrait contribuer à faciliter l’implantation de médecins sur la commune. La Ville a financé l’ensemble des travaux de réhabilitation et de mise aux normes. Situés en face de l’école Cotton, les locaux d’environ 100 m² sont composés de trois cabinets médicaux.

Un projet d’ensemble pour les Bruyères

Une fois les travaux terminés, un premier médecin généraliste a pu s’installer. Ses consultations ont commencé début septembre. Un deuxième médecin, lui aussi généraliste, doit ouvrir ses consultations en octobre. Un troisième médecin reste attendu. Rappelons que la création de ce cabinet s’inscrit dans un projet plus global pour les Bruyères. Une sente piétonne forestière est venue faciliter la liaison entre les Bruyères, le quartier Renan et le centre-ville. Un distributeur automatique de billets a été installé au 30, route du Pavé-des-Gardes, face au rond-point des Bruyères. Un trottoir a été aménagé le long de la rue de la Garenne sur le côté droit en descendant, entre la rue des Postillons et la rue Léon Bourgeois. La Boîte à Loisirs a été créée à l’école Cotton. L’ accès à la ligne L depuis Chaville Rive Droite, avec l’extension de la ligne 469 a été facilité. Sans oublier la réouverture d’un Franprix sur laquelle la Ville s’est mobilisée plusieurs mois.

Haut de page

Laisser un commentaire