Portrait : Lucie Fleurman

Pas question de l’appeler « Patronne ». C’est bien sous le terme de « patron » que le nouveau commissaire, Lucie Fleurman, s’est présentée à ses équipes.
Portrait d’une femme, dynamique, positive et sincère !


« Depuis l’âge de 9 ans, j’ai toujours souhaité entrer dans la police et mener des enquêtes . Tout le monde était un peu surpris dans ma famille mais je n’ai pas changé d’objectif. » confie Lucie Fleurman avec franchise…
Déterminée et consciencieuse, la jeune femme, originaire du Nord, enchaîne la faculté de Droit de Lille avec un master de recherche sur le Droit pénal et les sciences criminelles. Après une première affectation à Neuilly, la jeune trentenaire intègre la Direction centrale de la Police Judiciaire. En 2016, elle passe le concours de l’École nationale supérieure de Police. Après 22 mois de formation, Lucie Fleurman sort 9e de sa promotion et est affectée au commissariat de Sèvres pour succéder à Thibault Delaunay.
Ce premier poste en tant que chef de service comble la jeune femme. « J’aime ce commissariat à taille humaine qui permet d’être proche de ses collaborateurs. » explique Lucie Fleurman avant de poursuivre « C’est important pour moi d’être là pour soutenir les équipes, faciliter leur travail, les orienter si besoin et surtout valoriser leur travail comme cela a été le cas pour une affaire récente de traite humaine. En 2 semaines, les 4 enquêteurs ont bouclé l’affaire. J’étais très fière d’eux. Mais bien sûr au-delà de ces opérations « coup de poing » il y a tout notre travail de proximité au quotidien entre prévention et répression. »
Sa mission consistera aussi à écouter et informer la population. L’écoute à travers les courriers qui lui sont adressés, les contacts réguliers avec le maire, ou en direct lors des réunions de quartier auxquelles elle entend bien assister. Pour la nouvelle commissaire, l’information constitue un rôle majeur de sa mission.
« Nous poursuivrons aussi les campagnes de prévention routière proposant des journées de sensibilisation comme alternatives à la sanction. » rappelle la commissaire en s’inscrivant dans la continuité de son prédécesseur.
Lucie Fleurman s’est donné une nouvelle mission en acceptant la présidence du concours Clémenceau lancé auprès de tous les collèges du département. « Ce projet, qui se déroule tout au long de l’année permet aux jeunes de découvrir notre métier de la salle de commandement aux techniques d’intervention… C’est avec grand plaisir que nous accueillerons des jeunes du collège de Sèvres. » ajoute la commissaire dans un clin d’oeil.

Haut de page

Laisser un commentaire