Pollution atmosphérique : mesures d’urgence

Mardi 7 août 2018.
Afin de réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère, en accord avec les élus, le préfet de Police a décidé de prendre les mesures restrictives suivantes, applicables le mardi 7 août 2018 de 5h30 à 24h.

Arrêté préfectoral – Alerte pollution à l’ozone – Mardi 7 août 2018

Secteur des moyens de transport

– Restriction de la circulation des véhicules les plus polluants ;
– Interdiction de circulation pour les véhicules non classés et vignettes classe 5 et 4 ;
– Périmètre d’application : cette restriction de circulation s’applique à l’intérieur du périmètre délimité par l’A86, à l’exclusion de celle-ci ;
– Dérogation : sont autorisé à circuler par dérogation tous les véhicules d’intérêt général visés à l’article R.311-1 du code de la route, ainsi que tous les autres véhicules mentionnés à l’annexe 7-1 de l’arrêté inter-préfectoral susvisé.
– Réduction de la vitesse maximale autorisée des véhicules sur certaines voies.

La vitesse des véhicules à moteur est limitée sur l’ensemble de la région Ile-de-France est limitée :
– à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
– à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110km/h ;
– à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides normalement limitées à 90km/h ainsi que sur les routes nationales et départementales normalement limitées à 80km/h ou 90 km/h ;
– Les véhicules en transit dont le poids autorisé en charge excède 3,5 T ne sont pas autorisés à traverser l’agglomération parisienne et doivent emprunter obligatoirement les axes routiers indiqués sur la carte (voir pdf).

Recommandations sanitaires de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France

http://ars.iledefrancesante.fr

Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants, cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

Pour les populations vulnérables et sensibles :
- évitez les sorties durant l’après-midi ;
- évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air celles à l’intérieur peuvent être maintenues ;
- en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) : prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la permanence téléphonique médicale du centre spécialisé de l’hôpital Fernand Widal ;
- privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
- prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Pour la population générale :
- réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) ;
- les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) à l’intérieur peuvent être maintenues ;
- en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la
permanence téléphonique médicale du centre spécialisé de l’hôpital Fernand Widal.

De manière générale :
- se renseigner sur la qualité de l’air (www.airparif.fr) ;
- veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes (consommation de tabac) ;
- la situation lors d’un épisode de pollution ne justifie pas des mesures de confinement ; il convient donc de ne pas modifier les pratiques habituelles d’aération et de ventilation.

Recommandations comportementales :
Mesures applicables aux sources fixes de pollution : veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes.
Pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de traitement des rejets de COVNM et de NO2 dans l’atmosphère.
Mesures applicables aux usagers de la route :
Utiliser les véhicules peu polIuants (électrique, GNL, etc.).
Différer les déplacements sur l’Ile-de-France.
Respecter les conseils de conduite apaisée.
Privilégier le covoiturage.
Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun.
Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo, etc.).
Utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d’aménager les déplacements domicile-travail (plan de mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.).

Pour plus d’information, vous pouvez consulter les sites suivants :
www.airparif.asso.fr
www.invs.sante.fr
www.ars.iledefrance.sante.fr
www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr

Contacts

– Permanence téléphonique médicale :
centre spécialisé de l’hôpital Fernand Widal
Tel : 01 40 34 76 14
· Airparif : Association loi 1901, agréée par le ministère en charge de l’environnement pour la surveillance de la qualité de l’air en Ile de France.
Tel : 01 44 59 47 64 (jours ouvrables de 9h00 à 17h00) ou 06 07 08 20 82 (hors heures ouvrables en période de pointe de pollution).
Fax : 01 44 59 47 67

Haut de page

Laisser un commentaire