Pastoralisme urbain : dessine-moi un mouton

La ville a confié à l’association L’Enfance de l’Art l’entretien de talus difficiles d’accès dans Sèvres.


Louisiane, 3 ans, et sa fille Néfertiti, 8 mois, sont arrivées à Sèvres pour l’entretien d’espaces végétalisés situés près de la piscine et du tennis club. Elles proviennent de la ferme du Piqueur située dans le domaine national du Parc de Saint-Cloud. Les brebis « tondeuses » resteront entre 15 jours et 3 semaines sur ce site avant d’intégrer le talus de la piscine. Ces dernières années, l’intérêt de trouver des méthodes alternatives au contrôle de l’herbe a particulièrement augmenté en raison des restrictions à l’usage des produits phytosanitaires.

L’utilisation des animaux est une alternative intéressante, d’un point de vue économique et écologique. Cela évite d’utiliser des engins dangereux ou polluants pour tondre l’herbe, ne produit pas de déchets ni de bruit. Les insectes et autres espèces, habitants du biotope, sont préservés.

Velay

Compte tenu de la taille des terrains mis en pâture à proximité du Tennis Club, ce sont deux brebis « Noires du Velay », connues pour leur capacité d’adaptation et leur sociabilité, qui vont y être installées. Ces brebis sont issues d’une race rustique des hauts plateaux du Velay, parfaitement adaptée aux conditions climatiques difficiles.

Les terrains sont bien entendu pourvu d’un point d’eau et d’un abreuvoir. Sur chaque site, un petit abri est installé afin que les animaux puissent se protéger des intempéries. Régulièrement, les sites sont visités afin de s’assurer qu’aucune plante toxique ou dangereuse ne soit présente. La prophylaxie et le suivi nécessaires sont réalisés conjointement par le vétérinaire de la Ferme du Piqueur et la direction des Services vétérinaires des Hauts-de-Seine.

Au fil des saisons et des naissances, de la configuration des terrains mis à disposition et de la transhumance vers de nouveaux espaces, la constitution du cheptel pourra évoluer et le cheptel varier. Ainsi, lorsqu’on vous demandera de dessiner un mouton, vous pourrez répondre : « Du Velay ou de Sèvres ? »

Haut de page

Laisser un commentaire