Partenariat avec le Département des Hauts-de-Seine

Un deuxième contrat pour Sèvres.


Le Département des Hauts-de-Seine s’engage à nouveau avec la commune à hauteur de 2,7 millions d’euros sur une durée de trois ans.
Après le premier accord signé en 2013 et portant sur les années 2013-2015, le conseil départemental et la ville de Sèvres poursuivent leur partenariat avec un nouveau contrat de développement qui courra jusqu’en 2018. Ce dispositif de soutien aux initiatives communales par voie contractuelle est mis en oeuvre par le Département afin de rendre son intervention plus lisible et de permettre aux communes de valoriser leurs projets structurants.

Cette démarche se déploie sur la base du volontariat avec les villes désireuses d’y souscrire. Dès l’origine, Sèvres a souhaité s’y inscrire en signant un contrat pour la période 2013-2015. Le Département s’y engageait sur un montant total d’un peu moins de 2,3 millions d’euros.

La ville a souhaité poursuivre dans cette voie pour la période 2016-2018. Elle a donc présenté au Département son programme d’actions. « Avec le président du conseil départemental, Patrick Devedjian, nous avons décidé de poursuivre et d’amplifier ce partenariat. C’est un bon outil pour travailler ensemble et savoir où l’on va pour trois ans. Avec des financements départementaux en hausse – 45 % d’augmentation de l’enveloppe consacrée aux investissements – ce contrat nous permet d’agir à la fois sur la rénovation du coeur de la ville et sur le quotidien de chaque habitant » explique Grégoire de La Roncière, maire de Sèvres et conseiller départemental. La commune reçoit 2 750 000 € du Département. 1,3 millions d’euros contribue à la réhabilitation de l’église Saint-Romain et de l’ancienne galerie commerciale du centre-ville. La somme restante de 1 450 000 € sert à financer les structures d’accueil de jeunes enfants, les activités culturelles et la coordination gérontologique.

Église Saint-Romain. Le programme d’investissements porte, d’une part, sur la réhabilitation de l’église Saint- Romain du XIIe siècle. L’église a connu dans son histoire plusieurs interventions. Le bâtiment est structurellement en très mauvais état. En application de la loi de séparation de 1905, les églises paroissiales qui existaient à l’époque, comme Saint-Romain, deviennent la propriété des communes et sont mises à la disposition des fidèles et du clergé. Par conséquent, les villes ont la responsabilité de l’entretien et de la protection de ces édifices.

L’opération financée comprend notamment la consolidation structurelle et l’intervention sur les superstructures ainsi que la restauration du clos et du couvert et l’assainissement de l’édifice. Les travaux doivent débuter en septembre 2017 pour une livraison prévisionnelle en 2019. Le montant de cette opération est estimé à 2 290 000 €. Le financement départemental s’élève à 850 000 €, soit 37 % du montant de l’opération.

La galerie du Théâtre. D’autre part, le programme d’investissement concerne la réhabilitation de l’ancienne galerie commerciale dite « Galerie du Théâtre » en centre-ville, qui mène à la Maison des Associations. L’objectif est de réhabiliter cette galerie qui a pour fonction d’assurer le passage des piétons et aussi de transformer un grand espace vide et sans affectation particulière, en locaux publics. Le financement départemental s’élève à 450 000 €.

Fonctionnement. Il concerne les structures municipales d’accueil de la petite enfance. La subvention de plus d’1 millions d’euros bénéficie aux 6 structures municipales d’accueil de la petite enfance ainsi qu’au Relais d’assistantes maternelles. L’accord avec le Département porte également sur les activités culturelles. Une subvention d’un montant de 305 980 € est affectée à ces actions pour la période 2016-2018. Elle sera utilisée pour le fonctionnement de la médiathèque municipale, la restauration d’archives et les autres activités culturelles, notamment en lien avec le tissu associatif local.

Enfin, pour la première fois, ce contrat concerne la coordination gérontologique, gérée par l’Espace Seniors. Ce guichet unique a été mis en place par la ville afin de favoriser, tant qu’il est possible, le maintien à domicile des personnes âgées en mobilisant toutes les ressources locales existantes. Il bénéficie d’un cofinancement de 64 020 € de la part du Département des Hauts-de-Seine.

Haut de page

1 réponse

  1. veronique dit :

    Je suis ravie pour l’église de Sèvres ! et pour la galerie du théâtre super contente ! ça en a bien besoin , mais que sera t il fait pour l’invasion des pigeons ?

Laisser un commentaire