Modification du plan local d’urbanisme : extension et pleine terre

Après 3 ans d’application du PLU, quelques ajustements garantissent la cohérence entre ambitions initiales et dispositions réglementaires. Ils permettent également d’aller plus loin en matière de protection de l’environnement.

La commune de Sèvres a approuvé la révision de son Plan Local d’Urbanisme en décembre 2015. Ce projet traduit de fortes ambitions sur le plan architectural, paysager et environnemental. Aujourd’hui, après 3 ans d’application du PLU, il s’avère nécessaire de procéder à quelques ajustements pour garantir la cohérence entre ces ambitions et l’efficacité des dispositions réglementaires mais aussi pour aller plus loin encore sur certains sujets, tels que la protection de l’environnement.

Par ailleurs, cette modification permet d’actualiser le document sur la question du stationnement au regard des recommandations du Plan de déplacements urbains d’Île-de-France (PDUIF).

Enfin, c’est aussi l’occasion de procéder à la rectification de quelques erreurs matérielles et d’améliorer la rédaction de certaines dispositions.

Les objectifs poursuivis se déclinent de la manière suivante :
– apporter quelques ajustements réglementaires pour admettre, en zone UR (quartiers pavillonnaires), une évolution mesurée (surélévations ou extensions) des constructions existantes qui ne respectent pas le dispositif réglementaire actuel ;
– accompagner cet assouplissement des règles par une qualité architecturale et paysagère des constructions et de leurs extensions ;
– développer davantage les dispositions en faveur de la protection de la qualité environnementale et paysagère ;
– permettre la mise en œuvre d’une opération de démolition / reconstruction d’une résidence de logements locatifs sociaux énergivore et ancienne ;
– renforcer les obligations de pleine terre.

Haut de page

Laisser un commentaire