Maison Perce-Neige de Sèvres : le début d’une longue histoire

C’est à Sèvres que Lino Ventura et son épouse ont créé la première maison Perce-Neige.


En 1966, Lino Ventura est un ancien gangster qui s’est recyclé dans la location de bateaux dans « Ne nous fâchons pas » de Georges Lautner. Ce qu’on sait moins, c’est qu’il crée l’association Perce-Neige la même année. Il se met en quête, avec sa femme, d’une maison qui pourrait accueillir leur fille et ses amis handicapés.
Sur les hauteurs de Sèvres, ils trouvent le terrain dont ils rêvaient. Ils y font construire la maison qui, aujourd’hui encore, accueille de jeunes adultes handicapés mentaux. La Maison Perce-Neige de Sèvres ouvre en 1982. Première maison de la Fondation, elle garde aujourd’hui le caractère de la maison mère où vivent encore sept des résidents qui en ont fait l’ouverture. Isolée des grands axes routiers, elle offre un cadre de vie privilégié, douillet et familial.
Foyer de vie accueillant vingt-et-une personnes adultes handicapées mentales dont l’accompagnement peut être assumé par la structure qui n’est pas médicalisée. C’est la Maison des résidents.

Initiation au travail et aux loisirs

Durant la semaine, le Centre d’Initiation au Travail et aux Loisirs (CITL), ouvert en 1988, complète le foyer de vie. Il offre à quinze adultes vivant à l’extérieur, au domicile familial ou dans un autre foyer, un accueil de jour. Il propose de multiples activités aux résidents selon leurs goûts et leurs envies. Un projet personnalisé permet d’individualiser leur accompagnement, en maintenant leurs acquis respectifs, en développant leurs potentiels et en mettant en valeur leurs talents cachés.

La maison est toujours ouverte quelque soit le nombre de résidents présents. Seul le CITL ferme un mois durant l’été et une semaine en fin d’année. Les résidents vivent à un rythme adapté à leur humeur ou à leur forme. Lino Ventura aimait dire « Leur bonheur est notre récompense » et l’équipe met tout en œuvre pour respecter ce souhait et rendre heureuses ces personnes vulnérables et qui ne peuvent sans aide s’inscrire dans une vie sociale ordinaire. De multiples contacts permettent à chacun de trouver sa place et la porte est ouverte à des intervenants aux fonctions diverses : paramédicaux, thérapeutes, résidents d’autres établissements, invités… Accueillir est devenu, dans la maison un art de vivre. L’établissement participe pleinement à la vie du quartier et est inscrit dans le réseau social de la ville. C’est pour Sèvres une grande fierté que d’abriter la maison originelle de Perce-Neige.

Maison Perce-Neige
1-3, rue Anatole France
01 46 26 24 24

Haut de page

Laisser un commentaire