M. Chat, la compagnie du Chat

Du 6 septembre au 6 octobre 2018 – Hôtel de ville – Mezzanine – 54, Gr­an­de-Rue
Vernissage le 6 septembre à partir de 19 h en présence de l’artiste – Entrée libre.
Séance de dédicaces avec la librairie Anagramme et concert par les Tontons Chats.
Fresques de Monsieur Chat à découvrir tout au long du festival dans la ville.
La Mezzanine, Hôtel de ville – 54, Grande-Rue – 01 41 14 10 10.
Dans le cadre du festival Cultures urbaines 2018.

Thoma Vuille commence la peinture de rue à l’acrylique à 15 ans, en mémoire de son grand-père, peintre en bâtiment. Élève à l’Institut d’arts visuels d’Orléans de 1995 à 2001, il se fait connaître comme auteur de la série M. Chat, où il peint un chat jaune orangé arborant un large sourire, généralement réalisé à la peinture acrylique  sur les murs de la ville d’Orléans. Il entend ainsi véhiculer l’optimisme de cet animal au large sourire.  Thoma Vuille entame alors une carrière internationale. Il peint son Chat à Tours, Nantes, Saint-Étienne, Paris, Londres, Vienne, Genève et New-York, puis le désormais célèbre chat apparaît en 2004 sur l’esplanade du Centre Pompidou pour le téléfilm Chats perchés de Chris Marker, en 2005 sur le tramway de Sarajevo, en 2006 dans une manifestation new-yorkaise.

En 2007, la Ville d’Orléans fête les dix ans du Chat. Les peintures de Thoma Vuille entrent aux Musée des Beaux Arts,  les galeries vendent à leurs collectionneurs ses premiers tableaux. Chris Marker a envoyé le chef opérateur Jacques Loiseleux pour filmer cette première des Chats au musée. Thoma lui fait visiter Orléans. Ils sympathisent et Jacques Loiseleux ramène M. Chat en voiture à Paris. Enfin plutôt à Sèvres…

Sévrien d’adoption

Devenu ami de la famille Loiseleux, Thoma Vuille revient souvent à Sèvres et y habite plusieurs années. Il redécouvre Paris où il partage un atelier à la mairie des Lilas avec le peintre Alex Stolypine. Vous avez peut-être croisé le Chat sur une affiche de métro. Thoma Vuille aime détourner des affiches publicitaires qu’il se réapproprie, à la manière de  Keith Haring qui s’est fait connaîtrer en décorant les affiches du métro new-yorkais.

Parallèlement à son travail, Thoma Vuille collectionne des sérigraphies, des papiers ou des œuvres d’autres artistes. Cette collection est principalement graffiti et « street art », mais comporte aussi des peintres comme Robert Combas, Jacque Villeglé ou encore Ben. Une partie de cette collection est exposée à la Mezzanine ainsi que différentes œuvres plastiques où son célèbre chat jaune au large sourire est à l’honneur.

Un photomaton, spécialement installé pour l’exposition vous permet, si vous le souhaitez, de poser avec votre plus beau sourire et de repartir avec un souvenir de votre visite.

Haut de page

Laisser un commentaire