L’homme d’aujourd’hui dans la ville

Du 6 au 28 février 2020 à la Mezzanine.
À l’heure des mutations techniques rapides et profondes qui ont un impact tant sur l’homme devenant « hyper-connecté » que sur les villes avec l’apparition de « Smart Cities », trois artistes sévriens ont voulu porter, chacun à sa manière, un œil personnel et décalé sur ces hommes participant ou subissant ces transformations technologiques.


Barbara Gebarzewski, d’origine polonaise, a étudié à l’Académie des Beaux-arts de Cracovie. Elle est ensuite venue en France où elle a été graphiste dans une agence de publicité et a longtemps enseigné les arts graphiques à Sèvres. Inspirée par la composition et le graphisme des affichistes polonais et japonais, elle dessine des personnages d’un trait vif et précis. Elle présente des séries de dessins où elle s’attache à saisir des personnages insolites dans des situations cocasses où l’absurde n’est pas loin.

Joëlle Ordner, dans sa pratique de la sculpture, conjugue sa connaissance du corps et du toucher acquise par l’exercice de la kinésithérapie, son intérêt pour l’humain et son goût de la forme et de la couleur. Elle présente une collection de personnages ancrés dans la vie, humoristiques et dynamiques. Elle fait contraster le brut de la terre et l’émail lisse et brillant.

Bernard Ruault passionné de photographie depuis toujours, cherche à porter un regard graphique et inattendu sur l’homme dans son environnement urbain. Il présente une série de photos en couleur sur La Défense et en noir et blanc sur le métro parisien ainsi qu’en contrepoint des photos de rues prises dans des pays étrangers.

La Mezzanine
Hôtel de ville – 54, Grande Rue

Vernissage le vendredi 7 février à partir de 18 h 30

Haut de page

Laisser un commentaire