Les nouvelles saveurs du Sel

Capable d’accueillir 56 personnes en salle et 70 en terrasse, le restaurant du Sel vient encore renforcer l’attractivité du lieu. Démarrage du chantier en juillet.

La ville souhaite développer un restaurant contigu au SEL. Ce restaurant présente un double intérêt. En premier lieu, grâce à sa proximité immédiate, il permet aux usagers du Sel de pouvoir se restaurer avant ou après les spectacles et films programmés, ce qu’ils ne peuvent faire actuellement. À ce titre il renforce l’attractivité de ce lieu essentiel à la vie culturelle sévrienne. Cet investissement est indispensable au Sel sauf à le mettre en danger. L’ouverture d’un cinéma de 18 salles et de 17 nouveaux restaurants à Vélizy en mars 2019 en atteste, comme la livraison prévue en 2021 d’un cinéma multiplexe de 8 salles et d’espaces de convivialité, sur la pointe amont de l’île Seguin. En second lieu, ce nouvel espace de restauration proposé répond aux besoins de la population sévrienne et des touristes visitant Sèvres. Notre faible dotation en cafés/restaurants a été pointée dans une étude de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Cette étude révélait qu’avec une densité de 2 cafés/restaurants pour 1 000 habitants, Sèvres se situait à un niveau inférieur à la moyenne des Hauts-de-Seine (2,3) ou de ses villes voisines telles que Saint-Cloud (2,1) ou Boulogne-Billancourt (3,3).

Le projet architectural

Ce nouveau restaurant vient combler le besoin constaté. Il propose une salle à manger intérieure d’environ 130 m2. Il est complété d’une terrasse donnant sur le square Madame de Pompadour pour les beaux jours. Le projet du nouveau bâtiment sera situé sur la façade est de la construction existante et se répartira sur deux niveaux : un sous-sol qui accueille une cuisine conçue pour recevoir des produits bruts et un rez-de-chaussée avec la salle de restaurant.

L’un des défis du projet était qu’il s’intègre paisiblement, sans les perturber à la fois à l’espace naturel et au bâtiment existant, remarquable par son architecture. Inauguré le 11 mai 1890, ce bâtiment est structuré autour d’une charpente métallique qui fait écho aux pavillons de Baltard pour les halles de Paris. Il s’ organise autour d’une nef centrale de 10 mètres de long et de 9, 5 mètres de haut, et de deux nefs latérales de plus de 5 mètres. Afin de définir ce projet, la Ville a consulté l’Architecte des Bâtiments de France dont les missions sont d’entretenir et de conserver les monuments historiques et de gérer des espaces protégés.

Le parti pris architectural retenu implante un bâtiment à la toiture d’apparence plate, en retrait par rapport à la façade du Sel et détaché du bâtiment existant par un corridor vitré. La toiture très fine repose sur de légers poteaux métalliques. L’accès à l’entrée du restaurant s’effectue par la Grande Rue, de façon indépendante du Sel. Les marches du parvis se déclineront en courbes de niveaux qui progressivement se confondront avec la pente naturelle du terrain du parc. La transition entre le restaurant et le parc se fera par la terrasse qui aura le même aspect que les allées du parc. Les personnes en fauteuil emprunteront l’allée du parc qui longera le restaurant et aboutiront à la terrasse et à l’entrée principale. Afin de respecter l’édifice existant, les matériaux de structure utilisés seront identiques à ceux présents sur le Sel. La façade sur rue du restaurant est reculée afin de ne pas « concurrencer » celle du bâtiment existant et la façade donnant sur le parc est volontairement abaissée.
Naturellement, aucune surface du Sel n’est modifiée par cette nouvelle construction : les activités qui s’y déroulent aujourd’hui sont ainsi préservées. La création de ce restaurant s’inscrit dans un projet plus large de rénovation des squares Madame de Pompadour et Carrier- Belleuse. Le réaménagement de cet espace paysager remarquable, doté de références historiques fortes, a été inscrit par la Ville dans son plan pluriannuel d’investissement à compter de 2021.

Restaurant du Sel
– 56 places assises en intérieur
– 70 places assises en terrasse
– salle à manger de 130 m2
– démarrage du chantier : juillet 2019
– ouverture du restaurant : juin 2020

 

Haut de page

Laisser un commentaire