Les études surveillées

Depuis 1992, les études surveillées étaient assurées par l’APOES (Association pour la Promotion des Études Surveillées). En février 2016, l’APOES a informé la ville qu’elle cessait son activité. Pour éviter la suppression des études surveillées, la ville a décidé de reprendre intégralement à son compte l’organisation des études surveillées.


22 élèves maximum
À compter de cette rentrée, la gestion des études aussi bien au niveau des inscriptions des enfants que de la gestion du personnel « enseignant » est assurée par la ville, via la Direction de l’Éducation, de la Famille, de l’Enfance et de la Jeunesse. Le seuil de création d’une étude est fixé à 15 élèves et le nombre d’enfants confiés à un encadrant ne
dépassera pas 22 élèves. La limite de 22 enfants maximum par étude répond à un souci de qualité d’accueil des enfants, afin d’assurer au mieux la continuité de l’apprentissage des élèves.
Ce qui signifie qu’il y aura 3 études en plus cette année en supposant que le même nombre d’enfants soit inscrit, soit un surcoût pour la ville de 20 000 €.

Haut de page

Laisser un commentaire