L’aide aux personnes vulnérables

L’annonce de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté est l’occasion de revenir sur les actions de solidarité au quotidien à Sèvres.

Le 13 septembre, le président de la République a présenté « la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté ». Ce programme de 21 mesures, pour un nouveau modèle social, est l’occasion pour chaque commune de s’interroger sur ses propres actions en faveur de la solidarité au quotidien. L’implication en faveur des plus faibles, des plus fragiles, des plus
jeunes, des plus modestes ou des accidentés de la vie, se fait chaque jour dans notre ville, bien souvent dans la discrétion.
Elle engage des moyens humains et financiers importants.

Maison de la Colline. Sèvres a ouvert, voilà 23 ans, la Maison de la Colline, centre municipal d’hébergement pour personnes sans domicile fixe. 340 000 € (dont 250 000 € de l’État, 64 000 € de la Ville et 25 000 € du Département) sont engagés chaque année au bénéfice des 200 personnes hébergées et 450 personnes accueillies.

Crèches. En faveur des plus jeunes enfants, la Ville a investi sur la qualité éducative de l’accueil en crèche. Pour réussir la mixité, elle veille à ce que plus de 10 % des enfants accueillis dans toutes nos crèches soient sous le seuil de pauvreté de la CAF. Pour ce qui est des tarifs des crèches, ils oscillent entre de 0,21 € à 3,30 € par heure. Afin de favoriser les recherches d’emploi des parents au chômage, les crèches accueillent également les enfants dont l’un ou l’autre des parents est sans activité, une à deux journées par semaine.

Restauration scolaire. Avec des tarifs du repas variant de 1,41 € à 5,12 € selon les situations des Sévriens, Sèvres offre déjà une grille tarifaire adaptée à tous les budgets. Cependant, la ville
souhaite participer à l’action nationale lancée par le gouvernement afin d’améliorer encore l’accès de tous les enfants à une alimentation équilibrée. Une étude est lancée pour la création, dès 2019, d’un nouveau tarif de repas à 1 € pour les familles au quotient familial le plus faible.

Jeunes. Depuis 2014, la ville a conclu avec le collège un accord pour l’organisation de mesures alternatives à l’exclusion scolaire. Cela permet l’accueil, chaque année, de collégiens exclus au
sein des services municipaux (notamment l’esc@le) pendant une semaine. En mai dernier, un premier chantier d’insertion a été mené au sein des services municipaux , après ceux réalisés avec des bailleurs sociaux.

Épicerie sociale. Plus que jamais, la Ville aide l’association du Relais sévrien et son épicerie sociale dont la subvention éligible a augmenté (10 000 €). Elle a accueilli 7 623 personnes en 2017.

Santé. En 2015, Sèvres est la première ville des Hauts-de-Seine à permettre à ses habitants d’accéder à une mutuelle. Grâce au dispositif « Ma Commune, Ma santé », ils bénéficient de tarifs environ 30 % moins chers qu’une mutuelle individuelle. 56 familles y ont eu recours en 2017. La Ville a également créé en 2017 un centre médical aux Bruyères qui favorise l’accès aux soins et facilite le renouvellement de médecins sur la commune. Enfin, les personnes hébergées ou accueillies chaque année à la Maison de la Colline bénéficient d’un accès à de nouveaux soins (psychologue, kinesithérapeute…).

Seniors. Afin de briser l’isolement et la solitude dont certains Sévriens âgés souffrent, la Ville a lancé au printemps un projet avec l’association « les petits frères des Pauvres » pour permettre le déploiement de l’action de leurs bénévoles à Sèvres. Nous réalisons avec eux et des Sévriens volontaires une étude d’évaluation préalable.

Logement. En matière de logement, avec 500 nouveaux logements sociaux depuis 2013, la Ville a renforcé son action. Elle entend créer des « logements passerelles » qui permettront à des
foyers en situation difficile de se stabiliser à l’aide d’un soutien social et de partir à la recherche de leur propre logement, afin que d’autres foyers puissent à leur tour bénéficier du dispositif.

Culture, sport et loisirs. Les personnes de moins de 26 ans et les bénéficiaires des minimas sociaux bénéficient déjà de la gratuité de l’inscription à la médiathèque. De plus, dans le cadre
de l’opération « 2018, année de la lecture », la Ville offre 6 mois d’abonnement gratuit pour toute première inscription. Un tarif particulier à destination des familles bénéficiaires de l’Allocation rentrée scolaire a été créé pour les sorties et séjours de jeunes organisés par la Ville. En juin, l’esc@le et le conseil communal des jeunes ont organisé une journée à Honfleur pour des familles sévriennes qui n’avaient jamais vu la mer. La ville souhaite avec l’aide du tissu associatif amplifier cette initiative. Le Sel a conclu en juillet un accord avec l’association « Culture du coeur » pour mettre à disposition des places de spectacles ou de conférences gratuitement pour les personnes en difficulté sociale. Dans les prochains jours, il conclura un second accord du même type avec le G.E.M des « Amis des 4 communes ». Dans le domaine du sport, la ville mène également une politique permettant à ceux qui disposent de moyens réduits de pratiquer par exemple la natation grâce à des tarifs municipaux prévus pour les chômeurs et les étudiants.

En précurseur ou en appui des dispositifs nationaux, souvent sans soutiens financiers supplémentaires, la ville continue d’agir concrètement, privilégiant le contact humain, pour que Sèvres soit, au quotidien, une ville ouverte à tous.

Six nouveaux engagements aux côtés des plus défavorisés :

  • Des permanences médicales et emploi à la Maison de la Colline, sept 2018
  • Un déjeuner de Noël pour les personnes isolées le 22 décembre
  • Un diagnostic sur les personnes isolées à Sèvres réalisé par les Petits Frères des Pauvres, janv 19
  • Un repas à 1 euro à la cantine pour les enfants des familles les plus défavorisées, printemps 19
  • Des logements-passerelles pour les familles en situation d’urgence, printemps 19
  • Une colonie de vacances pour les enfants qui ne partent pas en vacances, été 19

Concert solidaire
Avec l’aide des Concerts de Marivel, un concert caritatif a été organisé au Sel le vendredi 21 septembre avec Tanguy de Williencourt, un jeune pianiste sévrien de réputation internationale. Les bénéfices récoltés (5 000 €) à l’occasion de ce concert financeront le repas solidaire du 22 décembre prochain. Il est organisé à l’attention des personnes isolées et défavorisées par les associations de solidarité de Sèvres avec le soutien de la ville et du CCAS.

Haut de page

Laisser un commentaire