La ville s’engage

La ville, le territoire Grand Paris Seine Ouest et les associations mènent des actions à plusieurs niveaux pour faciliter l’insertion des personnes handicapées dans la vie de la cité.

Tout aménagement de la voirie intègre les investissements indispensables à une meilleure mobilité dans la ville. Dans le cadre d’opérations d’aménagement et de rénovation, la mise en accessibilité de l’espace public est prise en compte. Ce sont plus de 130 000 € qui ont été investis sur 2015 et 2016 pour les travaux d’accessibilité de la voirie. À titre d’exemple, la rénovation, par Grand Paris Seine Ouest, de l’escalier des Châtre-Sacs fut l’opportunité de favoriser l’accessibilité des personnes à mobilité réduite grâce à l’installation d’une double main courante, à la pose de dalles podotactiles ou encore de bandes contrastées. Les travaux d’aménagement d’une rue sont également l’occasion d’en améliorer l’accessibilité. En effet, à l’instar des travaux réalisés en 2015 rue du Clos Anet, la création de zones de rencontre, notamment dans des rues trop étroites pour accueillir un trottoir accessible (1,40 m de large minimum), permet aux personnes à mobilité réduite d’évoluer en toute sécurité sur la chaussée et d’être prioritaires sur les autres usagers (cyclistes et automobilistes).

L’escalier des Châtre-Sacs rénové

En 2016, la ligne 469 a été mise en accessibilité. 2016 a également été marquée par des travaux de mise en accessibilité des transports publics.

Ainsi, entre juin et juillet, huit arrêts de la ligne 469 ont été mis aux normes. Vingt trois carrefours à feux sont équipés de modules sonores et trente-sept places de stationnement sont réservées aux personnes à mobilité réduite. Rappelons que le stationnement est gratuit pour les titulaires de la carte de stationnement pour personnes handicapées.

Agenda d’accessibilité programmée

L’ascenseur du Sel

Après avoir réalisé des travaux majeurs d’accessibilité pour les bâtiments recevant le plus de public comme l’hôtel de ville ou le Sel, la ville a réalisé en 2015 un état des lieux afin de déterminer la nature et le coût des travaux qui restaient à faire afin d’adapter la cinquantaine de bâtiments communaux (82 000 m² !) à tous les handicaps. À la suite de ce travail et après concertation avec notamment la commission communale pour l’accessibilité des personnes handicapées, la Ville a établi un plan de plus d’1 million et demi d’euros sur huit ans intitulé « Agenda d’accessibilité programmée » (Ad’Ap) qui a été mis en oeuvre dès cette année. Ainsi, la cour de l’école maternelle Gambetta a été rénovée afin d’être de plain-pied, les espaces intérieurs et les portes des crèches Roseraie et Bas-Tillets ont été refaites, l’ancienne agence postale des Bruyères, route de Gallardon, est devenue un accueil de loisirs accessible quel que soit le handicap.

L’ascenseur de l’hôtel de ville

La ville de Sèvres a mis en place des aménagements et services pour faciliter la vie quotidienne des personnes handicapées et de leurs familles mais aussi leur permettre d’accéder aux différentes activités, sorties, loisirs… Sèvres a signé en septembre 2001 la Charte Ville Handicap avec les sept principales associations représentatives des Hauts-de-Seine. Une commission, composée d’élus, de fonctionnaires, de différents partenaires associatifs et de Sévriens handicapés se réunit régulièrement pour faire avancer l’accessibilité et l’accompagnement.

Commission Communale pour l’Accessibilité

Dès 1995, la Ville de Sèvres a fait fonctionner un groupe informel d’élus et de bénévoles pour tenir compte de l’approche des utilisateurs handicapés avant la réalisation de rénovations ou de nouveaux bâtiments municipaux.

Le 28 juin 2001, le Conseil Municipal de Sèvres avait décidé d’adhérer à la charte élaborée par les sept associations suivantes, fondatrices de la Plate-forme Inter Associative.

La nouvelle cour de l’école Gambetta

Le 24 septembre 2001, la Ville de Sèvres et la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine (PIAPH 92), signaient la charte « Ville Handicap ». Celle-ci est constituée d’un ensemble d’engagements et de principes d’actions dont l’objectif est d’améliorer la vie quotidienne des personnes handicapées dans la cité, dans sept domaines particuliers : l’information, le transport et la mobilité, l’accessibilité des lieux publics, le logement, le travail, l’éducation et la formation, la Culture et les loisirs, la Vie à domicile et la Vie sociale.

Depuis 2002, le suivi de la mise en œuvre de la charte est assuré par la Commission Sèvres Handicap. Cette dernière regroupe des « experts terrains » (des Sévriens confrontés à différent types de handicaps), des associations représentatives, des représentants des services communaux – intercommunaux et des élus. Pour plus d’efficacité, elle comprend deux groupes de travail, l’un consacré à l’accessibilité : Commission Communale pour l’Accessibilité et l’autre à l’accompagnement et aux aides humaines.

La Ville de Sèvres est également présente, depuis 2010, au sein de la commission intercommunale pour l’accessibilité aux personnes handicapées qui a en charge des questions relatives à l’accessibilité des équipements, de la voirie et des transports communautaires, à l’échelle du territoire de Grand Paris Seine Ouest.

Enfin, la ville est engagée dans une démarche d’insertion des travailleurs en situation de handicap.
En savoir plus sur la Mission handicap

Haut de page