Tribune libre

Tribune de la majorité - Juin 2018

Un budget doublement historique
Jamais dans l’histoire de la ville, son budget n’a atteint le montant de 87 millions d’euros. Ce niveau sans précédent comprend le fruit de la recette exceptionnelle de 34 millions d’euros engrangée par la ville en janvier 2018 avec la vente des parts qu’elle détenait dans une société d’économie mixte. Cette recette nous permet de poursuivre une triple stratégie. Garantir en premier lieu une stabilité de la fiscalité locale malgré le désengagement continu de l’État à l’égard des collectivités locales depuis cinq ans. Poursuivre en deuxième lieu le désendettement de la ville entrepris depuis 2014 (aucun emprunt contracté à ce jour depuis le début de notre mandat). C’est ainsi que la dette municipale, qui atteignait 18,6 millions d’euros en 2014, aura été diminuée de plus de moitié, pour s’élever à 8.3 millions d’euros en fin de mandat. Nos finances sécurisées, la ville peut désormais s’engager dans un programme ambitieux d’investissement. C’est le troisième axe de notre stratégie budgétaire. Le plan pluriannuel d’investissement adopté par le conseil municipal du mois d’avril est ambitieux. Il permet, outre l’entretien courant de notre patrimoine, la rénovation de notre centre-ville, la mise en œuvre d’un plan de transition énergétique, la mise en accessibilité de l’ensemble de nos équipements, la construction de deux nouveaux de studio de répétition, la réhabilitation de l’église Saint-Romain, la création d’une salle d’évolution pérenne pour l’école Croix-Bosset, la rénovation de nos équipements sportifs, l’aménagement d’une nouvelle aire de jeux à la Roseraie, la participation de la ville à la création d’un mail piéton entre le pont de Sèvres et la porte du Mail, la création d’une aire de jeux dans le parc de Saint-Cloud, la rénovation de la galerie du Théâtre, la création d’un restaurant directement attenant au Sel, l’acquisition par la ville de cent droits de réservation dans les logements sociaux, la fin du programme d’enfouissement des réseaux aériens. Mais nous ne pouvons pas financièrement tout nous permettre. C’est pourquoi nous confions la valorisation de l’ancienne gare du pont de Sèvres à un restaurateur privé. Notre engagement est certain : avec vous, nous faisons avancer Sèvres.

Les élus de la majorité municipale
(non-inscrits ou membres de LR, de LREM, de l’UDI ou du Modem)


Tribunes de l’opposition - Juin 2018

Open bar à Sèvres
En avril, le Maire fait voter au Conseil une convention confiant à Seine Ouest Aménagement l’intégralité d’un projet, étude et travaux, de transformation du Sel pour y adjoindre un restaurant débordant sur le square de Pompadour. La réception est prévue en septembre 2019 et un budget de 2 millions d’€ alloué. Ni le Conseil ni le CA du Sel ne disposent d’un cahier des charges digne de ce nom.
Ce passage en force pose des questions fondamentales sur la forme et le fond.
Tout d’abord, le Sel et le square attenant constituent un espace très prisé des Sévriens, proche d’un monument historique. Une transformation significative, sans concertation, ne serait-ce qu’avec le conseil municipal, est une grave faute politique.
Le délai de réalisation, moins de 18 mois, est peu crédible eu égard au montant des travaux, alors que l’étude n’est pas terminée. Si l’empressement du Maire résulte sans doute du calendrier électoral, prendre le risque de bâcler un projet pour lequel ni le conseil ni les Sévriens n’auront été consultés n’est pas acceptable. Les questions sont nombreuses : à quoi ressemblera l’excroissance du bâtiment ? Quel sera l’aménagement intérieur ? Quel sera le service rendu ? Quelle exploitation ? Quels impacts sur les activités du Sel, pendant et après les travaux ?
Une activité de restauration peut être un prolongement intéressant des spectacles du Sel. Nous l’avions proposé, sans toutefois empiéter sur le square ni modifier la Rotonde.
D’une façon générale, la politique financière du Maire devient très opaque ; le produit de la vente de la SEMI Sèvres pousse la majorité à voter une liste à la Prévert de travaux pour lesquels les montants à dépenser en 2018 ne sont pas définis… Le bar est ouvert, servez-vous à volonté !

Frédéric Durdux, fdurdux@gmail.com, Anne Marie de Longevialle-Moulai, am.delongevialle@wanadoo.fr

Groupe des élus socialistes
J’ai de nouveau été interrogé par des Sévriens, étonnés de l’affichage « le groupe socialiste au conseil municipal de Sèvres » à la vitrine du local PS (qui ne liste que deux membres du groupe) et de cette tribune, en deux parties. Une clarification s’imposait. La voici, sous forme de questions et réponses.
Q : Combien d’élus compte le groupe socialiste à Sèvres ?
R : trois.
Q : Pourquoi cet affichage et cette tribune séparée ?
R : l’un des autres élus du groupe a pris l’initiative d’une démarche en ce sens auprès du maire.
Q : Cette démarche est-elle légale ? Qui a autorité sur la composition du groupe ?
R : Non. Les statuts du parti précisent que les élus socialistes forment un groupe.
Q : Avez-vous engagé une action ?
R : Non, à chacun ses responsabilités.
Vincent Delacour
vincent.delacour@sevres.fr

Scandaleuse vente de la gare du Pont de Sèvres
Depuis dix ans, la gare appartient à la ville. Sous l’ancienne mandature, le maire, alors adjoint à la culture, fait mener une étude de 95.000 € en vue de sa transformation. Étude jamais présentée aux élus malgré nos demandes. Dans son programme, le maire souhaitait transformer le lieu en café-théâtre. Questionné sur ce sujet au dernier conseil, le maire a refusé de répondre. Nous apprenons par un appel à projets publié sur internet que la gare est à vendre au profit d’un restaurateur de luxe. Aucun débat n’a été organisé sur l’opportunité de se séparer d’un patrimoine exceptionnel, ni sur sa destination. La ville aurait pu, avec un peu d’imagination, soutenir un projet culturel sévrien associatif bénéficiant à toute la population. Gestion scandaleuse des biens publics une fois de plus.
Catherine Candelier
Conseillère municipale EELV
catherine.candelier@free.fr
http://sevres.eelv.fr/
contact groupe local :
carole.wessel@orange.fr


Archives « Tribune libre »

Haut de page