Hubert de Beauchamp, coureur de fond

À 42 ans, Hubert de Beauchamp est un professionnel de la gestion hospitalière. Nommé à la tête de l’hôpital, sa mission est d’en pérenniser l’activité.


Est-ce l’influence de la profession paternelle ? Toujours est-il que l’on sent, chez Hubert de Beauchamp, une approche très pragmatique de la gestion hospitalière, acquise au fil de ses nombreux postes. Né à Nantes, ce fils de banquier va grandir à Rennes puis dans l’Essonne, au fil des affectations de son père. Après Sciences-Po, il va, comme la plupart de ses condisciples, passer plusieurs concours de la fonction publique, dont celui  de l’École des hautes études en santé publique, qui forme au management de la santé publique. Quand on demande à Hubert de Beauchamp si le fait que l’école soit à Rennes  a influé dans son choix, la réponse fuse : « Pas du tout, c’est en fait l’une des rares écoles où vous pouvez exercer une fonction de direction dès la sortie. C’est surtout cette perspective qui m’a séduit. » En 2001, il devient directeur adjoint de l’hôpital de Chateaubriant. « J’étais heureux, pour ce premier poste, de travailler dans ma région d’origine. » se souvient-il.

De poste en poste. Il va ensuite occuper des postes similaires dans les domaines financiers et des ressources humaines à Saint-Nazaire ou  Courbevoie-Neuilly. Il va ensuite devenir DRH de l’hôpital Princesse-Grace, à  Monaco. Un poste plus compliqué qu’il n’y paraît.  Puis, en 2009, il intègre le cabinet de Roselyne Bachelot comme conseiller technique. Il va assurer le suivi au Sénat de la loi Hôpital, patients, santé, territoires, notamment à l’origine de la création des Agences régionales de santé et d’une nouvelle gouvernance des hôpitaux.

IGAS. Il intègre enfin l’Inspection générale des affaires sociales en qualité de conseiller général des établissements de santé.?Il parcourt alors la France pour aller au chevet des hôpitaux malades, dont certains ne sont même plus en mesure de payer leur personnel. Enfin, l’occasion se présente.?Devenir pour la première fois directeur d’un hôpital.?Ce sera à l’hôpital des Quatre Villes dont les différents services se répartissent sur Saint-Cloud et Sèvres. Pour cet adepte de triathlon, qui a effectué deux fois la Diagonale des Fous, sur l’île de la Réunion, le parcours de fond commence : pérenniser et optimiser les activités de l’hôpital.

Haut de page

Laisser un commentaire