Handicap : une action plurielle

La ville, Grand Paris Seine Ouest et les associations mènent des actions à plusieurs niveaux pour faciliter l’insertion des personnes handicapées dans la vie de la cité.

Tout aménagement de la voirie intègre les investissements indispensables à une meilleure mobilité dans la ville. Dans le cadre d’opérations d’aménagement et de rénovation, la mise en accessibilité de l’espace public est prise en compte. Ce sont plus de 130 000 € qui ont été investis sur 2015 et 2016 pour les travaux d’accessibilité de
la voirie. À titre d’exemple, la rénovation, par Grand Paris Seine Ouest, de l’escalier des Châtre-Sacs fut l’opportunité de favoriser l’accessibilité des personnes à mobilité réduite grâce à l’installation d’une double main courante, à la pose de dalles podotactiles ou encore de bandes contrastées. Les travaux d’aménagement d’une rue sont également l’occasion d’en améliorer l’accessibilité. En effet, à l’instar des travaux réalisés en 2015 rue du Clos Anet, la création de zones de rencontre, notamment dans des rues trop étroites pour accueillir un trottoir accessible (1,40 m de large minimum), permet aux personnes à mobilité réduite d’évoluer en toute sécurité sur la chaussée et
d’être prioritaires sur les autres usagers (cyclistes et automobilistes).

En 2016, la ligne 469 a été mise en accessibilité. 2016 a également été marquée par des travaux de mise en accessibilité des transports publics.
Ainsi, entre juin et juillet, huit arrêts de la ligne 469 ont été mis aux normes. Vingt trois carrefours à feux sont équipés de modules sonores et trente-sept places de stationnement sont réservées aux personnes à mobilité réduite. Rappelons que le stationnement est gratuit pour les titulaires de la carte de stationnement pour personnes handicapées.

Agenda d’accessibilité programmée

Après avoir réalisé des travaux majeurs d’accessibilité pour les bâtiments recevant le plus de public comme l’hôtel de ville ou le Sel, la ville a réalisé en 2015 un état des lieux afin de déterminer la nature et le coût des travaux qui restaient à faire afin d’adapter la cinquantaine de bâtiments communaux (82 000 m² !) à tous les handicaps. À la suite de ce travail et après concertation avec notamment la commission communale pour l’accessibilité des personnes handicapées, la Ville a établi un plan de plus d’1 million et demi d’euros sur huit ans intitulé « Agenda d’accessibilité programmée » (Ad’Ap) qui a été mis en oeuvre dès cette année. Ainsi, la cour de l’école maternelle Gambetta a été rénovée afin d’être de plain-pied, les espaces intérieurs et les portes des crèches Roseraie et Bas-Tillets ont été refaites, l’ancienne agence postale des Bruyères, route de Gallardon, est devenue un accueil de loisirs accessible quel que soit le handicap.

Le Petit bus

Ce service est exclusivement réservé aux Sévriens, préalablement agréés par le CCAS. Il fonctionne du lundi au vendredi. Il permet de faire ses courses, d’effectuer des déplacements administratifs, pour sa santé ou pour ses loisirs. Outre Sèvres, il dessert également Boulogne-Billancourt, Chaville, Ville d’Avray et Meudon. Ces transports
s’effectuent à la demande, notamment par téléphone.

Adaptation du logement

Ce dispositif est accessible aux habitants des 8 villes de GPSO et concerne les personnes âgées de plus de 70 ans (ou 60 ans sur avis médical), ainsi que les personnes handicapées (reconnaissance MDPH). L’objectif est de préserver leur autonomie à domicile. Il permet, sous certaines conditions, de bénéficier d’une subvention d’un montant maximum de 3 000 €.

Emploi

Alors que la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées a lieu du 14 au 20 novembre, faisons un point rapide sur l’action de la ville en la matière. En 2011, elle signait une convention avec le Fond pour l’Insertion des Personnes Handicapées de la Fonction Publique (FIPHFP). Sèvres s’engageait alors sur différents axes :
• maintenir dans l’emploi les salariés en situation de handicap ;
• mener une politique de recrutement active de travailleurs handicapés avec l’objectif d’atteindre 6 % du personnel communal. Avec 20 travailleurs handicapés, le taux d’emploi de travailleurs handicapés de la ville était de 5,9 % en 2015 alors qu’ils n’étaient que 2 agents, huit ans plus tôt ! Cette politique s’appuie chaque année sur des actions d’accompagnement et de prise en charge, telles que le recours à un interprète de langue des signes ou le financement de permis de conduire.

Sport et handicap

Le centre Claire Girard a un créneau piscine le vendredi de 10 h 20 à 11 h avec un accès au petit bain qu’elle partage avec l’Hôpital de jour en période scolaire. Deux associations, Scène et le COS Natation proposent également des activités en faveur des personnes handicapées. Depuis des années, Nautique Sèvres accueille des personnes en situation de handicap. Handinav en juin, Handivoile en septembre sous l’égide du Rotary sont chaque année l’occasion de promenade et de découverte. En juillet, pour la première fois, deux voiliers de type NEO 495 étaient disponibles pendant l’opération « voiles ouvertes » de Nautique 92 organisée à l’initiative du département.

Troubles du développement et groupe de parole

Les réactions de votre tout-petit enfant vous interrogent ? Vous vous posez des questions sur son développement. Vous pouvez être reçu sans rendez-vous les mardis de
14 h à 16 h 30 au sein de la Maison de la famille. Les enfants bénéficieront le cas échéant d’évaluations et de bilans spécialisés dans le cadre du Centre de Jour Les Lierres. La Maison de la Famille propose également d’échanger sur votre expérience d’accompagnement d’un enfant ou d’un adolescent porteur d’un handicap. Le groupe est animé par une psychologue.
Un jeudi par mois de 20 h à 22 h sur un cycle de 9 mois. Les prochaines réunions ont lieu jeudi 17 novembre et jeudi 15 décembre.
Renseignements : 01 45 07 21 38 – www.mdlf-sevres.org

Qui contacter ?

Le centre communal d’action sociale (CCAS) accueille, oriente et assiste toute personne, voulant se déclarer handicapée, dans ses démarches, notamment auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Par ailleurs, le CCAS coordonne tous les services proposés aux personnes en situation de handicap : portage de repas à domicile, service de transport adapté pour Sèvres, télécommandes pour feux sonores, téléalarmes… Le CCAS travaille en réseau avec les principaux établissements et associations de la ville et peut aider à orienter les Sévriens concernés dans leurs recherches. La Ville dispose d’une référente handicap qui coordonne le
parcours de la personne handicapée : Valérie Martel – Référente handicap – 01 41 14 11 37 – valerie.martel@ville-sevres.fr – CCAS, 14, rue des Caves du Roi.

Haut de page

Laisser un commentaire