Galerie du Théâtre : réhabilitation en cours

La réhabilitation de cette galerie piétonne et la création de nouvelles salles associatives ont commencé.

Votez en ligne jusqu’au 30 novembre pour choisir son futur nom !

Il s’agit du réaménagement partiel d’un ensemble immobilier sur dalle des années 1970. La dalle est composée d’un socle de plusieurs niveaux de parkings en sous-sol, un niveau RdC, dit «Galerie piétonne du Théâtre» desservant bureaux, administrations, services et activités municipales sportives et de loisirs, ainsi que les accès aux logements en étages.
Les accès piétons à la Galerie du Théâtre sont actuellement déqualifiés avec des matériaux mis en œuvres il y a 40 ans : béton brut dégradé, infiltrations récurrentes, dallages des sols hétérogènes, portes d’accès à la galerie dégradées, incomplètes ou réparées provisoirement.
L’effort architectural est porté sur la requalification et la lisibilité des 4 entrées piétonnes de la dalle menant à la Galerie du Théâtre : circulation intérieure piétonne de la dalle.

Requalifier les entrées de la galerie

L’accès par l’escalier public de la rue Lecointre à la galerie piétonne est particulièrement requalifié. Il est mis aux normes PMR*, les marches en travertin sont réparées. De nouvelles mains courantes en inox brossé et un nouvel éclairage de la cage d’escalier sont installés. Une peinture blanche légèrement cassée, assortie avec le ton des façades, est prévue pour la cage d’escalier, avec un sous-bassement en carrelage tons pastels dans un camaïeu de blanc ton pierre. Un perron pour compenser le dénivelé naturel de la rue est créé. Le perron et les marches basses seront en béton blanc.
La cage d’escalier actuelle est composée sur la rue Lecointre d’éléments préfabriqués en béton espacés par des vides. Ces vides sont remplis par des modules en acier actuellement dégradés, peints en beige. Le projet vise à déposer les éléments en acier et de les remplacer par un produit verrier sans couleurs, opalescent. Le vocabulaire utilisé rappellera ainsi le traitement verrier du Collège de Sèvres voisin. Cet effort d’amélioration des entrées (grilles d’accès, escalier de la rue Lecointre…) est accompagné par un effet signal indiquant la présence urbaine des accès à l’ensemble immobilier et à la Galerie du Théâtre.

Rénovation de la Galerie

La sécurité incendie de l’ensemble de la galerie est remis aux normes avec le changement de toutes les menuiseries en coupe-feux et l’isolation des locaux à risque… Les circulations sont également revues pour mettre toute la galerie aux normes PMR. Quatre placettes sont aménagées pour couper l’effet couloir. Les équipements associatifs sont mis en valeur dans la galerie (salle de boxe, vitrines d’expositions pour le pôle art plastique et sculpture).Les trémies existantes de la galerie sont l’occasion de revégétaliser le lieu entre espace couvert et de plein-air.
Les sols vont être traités en carrelage effet bois, alternant les tons selon le lieu de la galerie. De faux plafonds en vagues de bois vont être posés pour atténuer le bruit dans la galerie. Les accès aux différentes salles vont également être revus pour assurer une meilleure isolation entre ces espaces et la galerie.

Création de nouvelles salles associatives

Trois salles d’activités : une salle de danse de 100 m², une salle d’art plastique et une salle de sculpture avec ses fours de cuisson. Donnant sur la galerie et afin de l’animer, il proposera des vitrines d’expositions utilisées notamment par les ateliers d’art plastiques et de sculpture.

* PMR : personne à mobilité réduite

Le centre commercial du quartier du Théâtre a ouvert ses portes en 1972.
Ce centre comprenant 2 824 m² de commerces n’a pu se commercialiser complètement. La Ville a cherché d’autres débouchés et a acheté des locaux pour les services municipaux.
La bibliothèque s’y est installée en 1977, puis une partie des archives en 1979 comme le conservatoire de musique et de danse.
À partir des années 2000, de nouveaux projets apparaissent avec :
– en 2001, la Maison des associations
– en 2006, la Maison des entreprises et de l’emploi puis le British Council en 2016
– en 2007, la Maison de la famille
– en 2008, la salle de boxe.

Haut de page

Laisser un commentaire