Des patrons et tutoriels pour fabriquer ses masques et bien s’en servir

#covid19
L’association française de normalisation (Afnor) met à disposition contre inscription un tutoriel complet pour confectionner des masques de protection.  

https://telechargement-afnor.com/masques-barrieres

L’organisation propose deux patrons. Un masque « bec de canard » et l’autre « à plis ». Dans le tutoriel, il est recommandé d’assembler deux ou trois couches de tissus, pour un masque filtrant et étanche. Mais pas trop épais, pour que l’air expiré pendant la respiration puisse passer.

Une foire aux questions a été mise en ligne afin de tout comprendre. L’Atelier des gourdes a également tiré un tutoriel vidéo simplifié des 36 pages de recommandation.

Les particuliers ou les professionnels souhaitant mettre à disposition gracieusement des masques conçus selon le tutoriel pourront le faire sur une plateforme solidaire, lancée par l’Afnor et disponible ici.

Recommandations sur l’usage des masques confectionnés

Le masque doit être porté moins de quatre heures par jour. Il faut le toucher le moins possible avec les mains, afin d’éviter au maximum les risques de contamination.

Après utilisation, il doit être lavé à 60°C dans un cycle de lavage de 30 minutes minimum.

Comment entretenir son masque en tissu

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’association française de normalisation (AFNOR) font part de leurs recommandations pour entretenir son masque lavable et garantir son efficacité.

1. Mettre le masque usagé à la machine, avec une lessive classique, sans adoucissant. Il est possible de laver d’autres choses en même temps (draps ou serviettes, par exemple).
2. Laver à 60 °C pendant au moins 30 minutes.
3. Sécher le masque dans les 2 heures qui suivent (au sèche-linge, à l’air libre ou au sèche-cheveux).
4. Le repasser à la vapeur à une température compatible avec sa composition.
S. Inspecter le masque avant de le porter (les lavages successifs peuvent l’user, notamment au niveau des coutures). Le jeter s’il est abimé.

À ne pas faire

Ne pas faire bouillir son masque pour le nettoyer, cela risquerait d’abimer le tissu.
Ne pas congeler le masque, cela ne suffit pas à détruire l’agent viral.
Ne pas se contenter d’un repassage ou d’un passage au sèche-cheveux, cela ne remplace pas un lavage.

Haut de page

Laisser un commentaire