Denatura

Du 15 au 30 septembre 2016 à la Mezzanine (Hôtel de ville de Sèvres).
Exposition collective sur le thème du réchauffement climatique.

Vernissage le jeudi 15 septembre de 19 h à 21 h.

Artistes exposants :

BAUMEL Hélène, BESSIERE Martine, BOUTIÉ Raphaëlle, CASELLAS-CLERTE Katia, DARGEOU Monique, DELERUE DELLOYE Catherine, GADENNE Anne-Claire, HASBANI-VILLARD Monique, HENRARD Evelyne, HILDENBRAND Mélanie,  LANGOUTTE Dominique, MASSOL Mona, MASSOL Serge, MATHY Olivier, SAFIR Liliane, SANCHEZ Annie-Claude (ACS), VUILLEMENOT Gilles

Le titre de l’exposition « La nature dénaturée » ou tout simplement « Dénatura » en hommage à Jean Dorst.

Biologiste et naturaliste, Jean Dorst a été l’un des grands visionnaires du xxe siècle sur l’importance et l’urgence de changer les relations de l’homme avec la nature.
Chercheur à l’Office de la recherche scientifique et technique d’outre-mer, il fréquentait assidûment le laboratoire de zoologie (Mammifères et Oiseaux) du Muséum
nationald’histoire naturelle dont le directeur, Jacques Berlioz, lui fit partager ses immenses connaissances sur les colibris. Jean Dorst étudia la structure des plumes
d’oiseaux en rapport avec les couleurs produites par interférences. Il s’intéressa aux migrations des oiseaux, à leur déterminisme et leurs relations avec les fluctuations des
facteurs écologiques, et publia plusieurs ouvrages dont Les Migrations des oiseaux (2 éditions : 1956 et 1962), The Migrations of Birds (1962) et Les Animaux voyageurs
(1964).
Ces livres eurent déjà un retentissement international. Mais c’est sans conteste Avant que nature meure qui fit connaître Jean Dorst dans le monde entier. Cet ouvrage,
traduit en 17 langues, a posé dès 1965 les fondements scientifiques de la biodiversité. Une version abrégée, La Nature dénaturée, parut en 1970 qui trait de l’exploitation
destructrice des ressources naturelles […]

Haut de page

Laisser un commentaire