Communauto : voitures partagées

Depuis septembre 2017, Sèvres, ville pilote pour GPSO, teste le partage automobile avec Communauto.


La station de deux véhicules en auto partage se situe au croisement de la rue Victor Hugo et de la Grande Rue, devant le collège de Sèvres. Ce service d’auto partage propose d’utiliser ponctuellement une voiture en libre-service sans subir les inconvénients liés à sa possession. À Sèvres, le véhicule loué doit être rendu à la station de départ. Les avantages de ce moyen de transport ne sont pas des moindres : facilité d’accès et proximité des véhicules en libre-service ; plus économique qu’une voiture particulière, puisque l’usager paye uniquement à l’heure et au kilomètre.

Accessibles 24h/24 et 7j/7

Ce mode de déplacement partagé participe également à la réduction de la pollution automobile, par la diminution du nombre de véhicules en circulation. Accessibles 24h/24 et 7j/7, les véhicules de Communauto peuvent être réservés pour 1 h ou plusieurs jours à partir de 1,50€/h et 0,26€/km (carburant et assurance inclus). Une carte d’accès permet de prendre possession du véhicule. L’usager demeure autonome de la prise en main à la restitution du véhicule. La place de stationnement réservée permet de se garer en toute sérénité après utilisation.
Augustin Gueldry, qui travaille à proximité de la station Communauto, ne s’y est pas trompé. Il a adhéré au système dès son ouverture. Il utilise le service Communauto de 3 à 5 fois par mois, essentiellement à des fins professionnelles pour des trajets en banlieue ou grande banlieue, plus difficiles à réaliser en transports en commun. « L’appli Communauto est très pratique. On peut y voir la disponibilité des véhicules, et même en réserver un plusieurs jours à l’avance. Les véhicules sont bien entretenus et possèdent une belle autonomie. »

Les perspectives

Du point de vue de Federica Campina, chef d’agence Communauto, si le nombre d’abonnés reste encore bas, « ces clients utilisent les véhicules de manière régulière. En effet, ils sont réservés en moyenne 1 à 2 fois par jour, ce qui est bien pour un début. » La moyenne des déplacements est de 70 km, ce qui signifie que Communauto vient en complément des transports en commun et remplace bien la voiture individuelle.

Afin de répondre à des besoins de véhicules un peu plus grand pour des longues distance et donc pousser vraiment à la démotorisation, Communauto envisage de remplacer une Toyota Yaris par une C4 Cactus, plus spacieuse. Enfin, Communauto a noué un partenariat avec l’auto-école ECR afin de motiver les jeunes conducteurs à s’inscrire dans une logique de mobilité durable.

Informations : www.communauto.paris

Haut de page

Laisser un commentaire