Environnement & développement durable

Derniers articles « Environnement » :

Fête en Seine

23, 24 et 25 juin 2017
Sport, tourisme, environnement... Des Portes de Paris à l'Estuaire, la Seine s'anime !
Programme : fete-en-seine.fr

En savoir plus

Bertrand Vandamme - Directeur du service des Espaces verts de Sèvres - Grand Paris Seine Ouest

Le conseil de Bertrand le jardinier - Juin 2017

Soleil de juin luit de grand matin

Il faut profiter de ce mois de juin où les jours sont les plus longs de l’été, pour finir de planter vos fleurs d’été, sans oublier d’arroser généreusement juste après.
Savoir laisser vos végétaux manquer par la suite d’un peu d’eau leur permettra de développer davantage leur système racinaire et ainsi mieux supporter les chaleurs estivales.

En savoir plus

Portraits : Philippe et Pierre Couland

Les happy-culteurs !

Mais quelle abeille a piqué Philippe et Pierre pour qu’ils décident d’installer des ruches dans la maison familiale ? Après un chat et un chien, les nouvelles locataires ont pris résidence dans un coin du quartier des Binelles.

« Tout a commencé par un article dans Le Sévrien annonçant un stage de formation pour installer un rucher chez soi. » débute Philippe « L’idée me plaisait bien, mais je manquais de connaissances. J’en ai parlé à mon fils, Pierre, élève au collège de Sèvres, il a tout de suite été partant. Ainsi pendant 8 mois, nous avons suivi ensemble la formation donnée par l’association Mielissime d’Isabelle Aimonetti sur l’île de Monsieur. » Au mois de mai 2016, père et fils se lancent concrètement dans l’aventure en installant leurs deux premières ruches. Trouver la bonne exposition, assurer l’ouverture au sud pour éviter les vents dominants, étudier les points d’approvisionnement aux alentours… Les deux apiculteurs ne laissent rien au hasard... Pommiers, cerisiers, tilleuls, et châtaigniers assurent, dans un rayon de 3 km, l’essentiel du ravitaillement de nos infatigables butineuses. « Mais cet hiver nous avons dû les aider en mettant des petits sacs de candi » ajoute le jeune adolescent qui guette toujours les ruches du coin de l’œil. Philippe, lucide sur son rôle, complète «  C’est un métier de patience et d’observation. Nous sommes le plus souvent juste des témoins, parfois cependant aussi des acteurs, pour les aider ponctuellement. Notamment pour tenir durant l’hiver, ou en combattant les insectes parasites comme le varroa ! »

Curiosité et complicité

Même si c’est la simple curiosité qui a poussé ces deux hommes à se lancer dans l’aventure, une véritable complicité les unit désormais. « En prenant soin des abeilles, nous sommes deux débutants. Il n’y a pas de compétition, rien à gagner, rien à prouver, juste à partager ! » explique le père de famille, fier de cet état de fait. Les deux apiculteurs viennent d’acquérir trois nouvelles ruches. Deux vont venir enrichir leur cheptel actuel de 60.000 têtes. La troisième ruche trouvera prochainement sa place sur le talus près du gymnase des Cent-Gardes. En effet, chacun sait maintenant que les abeilles sont indispensables à la pollinisation des espèces végétales, et donc à la survie de la planète. Fragilisées en milieu rural par l’utilisation des pesticides, les abeilles bénéficient désormais d’une meilleure qualité de vie en milieu urbain. Sèvres, ville verte, entend bien accueillir comme il se doit ces nouvelles résidentes en installant différents ruchers collectifs sur le territoire communal.

Une belle occasion pour les abeilles de faire le buzzzzzzz !

En savoir plus

Territoire 0 % pesticide

Sèvres et ses très nombreux espaces verts sont au cœur de ce choix en faveur de la préservation de l'environnement.

En savoir plus


Faire son compost

Et si vous lanciez un projet de compostage collectif en pied d’immeuble ?

En savoir plus


Archives « Environnement »

Haut de page