Benoît Sévic : compositeur de bières et d’émotions

Afin de rendre hommage au passé brassicole de Sèvres et assouvir sa passion pour les belles blondes et ambrées, Benoît Sévic vient d’installer, grâce à la ville, sa microbrasserie, Rive Droite Rive Gauche, dans le quartier des Bruyères.

Rien n’arrête Benoît Sévic, rencontré lors d’un brassage, quand il commence à décrire ses deux créations, La Sèvroise et La Céramique : « La blonde, La Céramique, est une bière généreusement houblonnée avec des teintes de fruits jaunes et d’agrumes et une pointe d’amertume. La Sèvroise, l’ambrée, grâce au malt fumé au bois de hêtre, possède un caractère plus prononcé mais une amertume moins marquée ». Ce musicien confirmé compose ces recettes comme il écrit ses partitions. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce quarantenaire se décrit comme un compositeur de bières. Sur son site Internet, des morceaux musicaux accompagnent ainsi ces présentations. Avec Benoît Sevic, la dégustation devient un appel à tous nos sens.

Cet ancien commercial dans le domaine des whiskies souhaitait rendre un vibrant hommage au passé brassicole de Sèvres. Le compositeur de bières s’enflamme quand il raconte l’origine des Caves du Roi ou le rachat des caves par la Brasserie de la Meuse. « J’ai pris contact avec la Société d’archéologie et d’histoire de Sèvres qui m’a donné des précieuses informations et aussi des visuels sur ce passé encore très présent. J’avais envie de faire revivre ce patrimoine oublié, mais dans des dimensions beaucoup plus modestes. Par ailleurs, j’ai tenu à faire un petit clin d’oeil au patrimoine que représente la Manufacture en baptisant la bière blonde La Céramique. » Cet ancien brasseur amateur a su trouver l’équilibre entre passion et travail, entre passé et présent, entre authenticité et qualité. La ville a décidé de soutenir cette initiative, en rénovant des locaux municipaux, mis à disposition pour un loyer modique. Installée au 111, rue des Bruyères, la microbrasserie, Rive Droite Rive Gauche, produit déjà quelque 1 200 bouteilles par mois. Là encore, Benoît Sévic a choisi de jouer la carte artisanale et locale. « Tout le réseau local a très bien répondu à mes créations. Les bières sont déjà disponibles au Balto, aux Marronniers, aux Longs Réages, à la Salle à Manger mais aussi au Sel lors des Happy Hours des Enfants de la Comédie. À terme, j’aimerais bien avoir aussi un stand au marché Saint Romain » explique Benoît Sévic. Mais pour le moment, les Sévriens pourront découvrir, à l’invitation de la ville, ses recettes lors de la célébration des 60 ans du jumelage avec Wolfenbüttel, le 12 mai prochain.

À consommer avec modération : www.bieres-rivedroiterivegauche.fr

Haut de page

Laisser un commentaire