ArtCéram – 6e édition

Du 17 mai au 3 juin 2018, l’association ArtCéram présente au Sel la sixième édition de sa Biennale Internationale de Céramique Contemporaine.


Pour les amoureux du feu, cette biennale est devenue incontournable. Elle accueille une quarantaine d’artistes et affiche un vrai succès par l’ampleur croissante de la participation de céramistes étrangers. Le Brésil, l’Inde, le Mexique et la Russie viennent se joindre aux pays européens déjà habituellement présents. Elle reste heureusement fidèle à la vocation d’éclectisme qui a présidé à sa naissance et fait place au goût de la nouveauté.

Invités d’honneur

Trois céramistes, trois artistes aux personnalités très différentes et maintes fois primés dans les manifestations internationales, ont été choisis comme invités d’honneur par la Biennale : Paula Bastiaansen, Yoshimi Futamura et Gustavo Pérez.

Paula Bastiaansen, née en 1953, est la révélation néerlandaise. Elle nous propose un univers de formes en apesanteur, à la fois vigoureuses et légères, translucides, évoquant les rythmes de la nature, le mouvement dynamique d’un tourbillon de matière blanche ou colorée, celui de la houle et des ouragans, du vent et des envols…

Yoshimi Futamura, née en 1958 à Nagoya, a su inventer un langage contemporain où s’inscrivent de façon silencieuse les mythes d’origine. À partir de la forme primaire du cocon et de l’enroulement, elle a développé tout un vocabulaire de vasques, de disques et de bulbes qui la conduisent aujourd’hui à ces formes déchirées, mouvementées.

Gustavo Perez est né à Mexico en 1950. Il est l’un des céramistes les plus connus de son pays. Sa formation en céramique portant à la fois sur le design et sur l’artisanat, c’est tout naturellement qu’il s’est tourné vers le contenant. Mais ses contenants ont toujours des allures de sculpture. Ainsi demeure-t-il un classique explorant en permanence des voies nouvelles. Mais l’essentiel de son oeuvre est constitué de thèmes, qui le mettent sur le même plan que les sculpteurs de l’abstraction.

La Biennale est un moment à ne pas rater pour les amoureux de la céramique. On en prend plein les yeux !

Le Sel
47, Grande Rue
www.sel-sevres.org

Un parcours off inédit

Parallèlement à la biennale, le Sel et l’hôtel de ville présentent deux artistes sévriennes.

Carole Martin

Espace Galerie du Sel du 18 mai au 13 juin
Carole Martin met en lumière le lien étroit entre matières et métiers. De 2013 à 2015, elle s’est rendue régulièrement à la Manufacture, dont elle a visité les différents ateliers. Du moulage à la gravure, ce reportage consacré aux « métiers de la céramique » a donné lieu à quatorze portraits documentés, publiés dans le Sévrien.

Nathalie Domingo

Mezzanine de l’hôtel de ville du 17 mai au 3 juin
Nathalie Domingo puise son inspiration aux sources de la nature. Cette artiste cuit et recuit la porcelaine jusqu’à la limite, la déchirure, la rupture. Cela lui permet d’exprimer autrement ses effets de texture, de couleur, de finesse, créant ainsi une oeuvre singulière et sensible.

Haut de page

Laisser un commentaire