Apérothérapy

Si le 3e jeudi de novembre voit arriver le Beaujolais nouveau, certains se sont organisés pour célébrer Bacchus toute l’année mais en toute… modération.


Romain est né à Blaye, en plein Bordelais. Forcément, ça prédestine.
Après son apprentissage, il va rouler sa bosse, l’Angleterre, la Suisse, le Luxembourg avant de revenir poser ses valises dans le Sud-Ouest, à Jurançon.
Puis, il arrive dans la région parisienne.
Il oeuvre chez le plus japonais des cuisiniers français, Hide Kobayashi, formé au Japon et en France par de grands noms (Taillevent, Vigato, Robuchon, Ducasse).
Romain devient ensuite directeur d’exploitation au Restaurant Astier, dans le 11e, l’un des pères de la cuisine bistrotière parisienne. Romain, qui a déjà vécu plusieurs vies, fait alors une pause de deux ans pour élever son fils. Il démarre ensuite une nouvelle étape de sa vie professionnelle chez Nicolas et gère depuis deux ans la boutique sévrienne.
Il fait la connaissance de Julie Spire, une autre commerçante du quartier, qui vient régulièrement acheter son vin. Julie est née à Sèvres. Elle est passée par l’école Croix-Bosset et le collège avant d’entamer des études d’esthéticienne et d’ouvrir Fleur de Satin. Seul accroc à cette longue histoire avec Sèvres, elle partira travailler quatre ans à Garches. Mais elle revient à la première occasion. Autant dire que Julie est fan de sa ville. La tranquillité, l’environnement, la proximité de Paris et… ses amis comptent énormément pour elle.

OEnologie et convivialité

À force de conseiller ses clients, Romain se rend bien compte que certains d’entre eux aimeraient en savoir un peu plus en matière d’oenologie. Il en parle à Julie et voici
Apérothérapy créée. L’association propose très régulièrement à ses adhérents des dégustations à thème, à prix coûtant.
L’une des dernières soirées était articulée autour des huîtres (trois variétés) et du champagne (deux sortes). Attention, le but n’est pas de rouler sous la table mais de découvrir comment les mets et les vins peuvent se marier. L’association négocie d’ailleurs assez régulièrement avec les restaurateurs sévriens, afin de faire découvrir de nouveaux lieux à ses adhérents. Si cela vous tente, n’hésitez surtout pas ! Vous pouvez les retrouver sur Facebook : Apérothérapy Club.
aperotherapyassos@gmail.com03

Haut de page

Laisser un commentaire