Circonvolutions de Lisa Karpinski

Circonvolutions de Lisa Karpinski

Culture
Publié le 3 janvier 2022 Modifié le 12 janvier 2022

Sommaire

Samedi 15 et dimanche 16 janvier 2022 au Forum Sévrien, 2 rue Lecointre.

De la pointe sensible de sa plume arachnéenne, Lisa Karpinski tire un fil, le déroule et l’enroule, le noue et le renoue en boucle, sans doute s’agit-il de renouer avec un sens perdu, de le rechercher pour le moins. Le fil de cette quête semble fin et fragile, et pourtant jamais ne lâche. Sa force est là, dans cette maitrise singulière, surprenante, qui unit le minuscule d’un fil au majuscule de la dentelle organique qu’il tisse. Ça travaille là-dedans, ça « opère », c’est à l’œuvre.

 Au fur et à mesure que se tracent les tours et détours sinueux, évoquant notamment tous les mystères du corps humain – cordon ombilical, entrelacements du cœur, canaux du cerveau, et tous ces nœuds coulants que nous faisons ou qui se font à notre insu entre notre cerveau, notre cœur, et autres organes -,  au fil du tissage, imperceptiblement s’est produit un miracle fascinant : ondulant des méandres enchevêtrés du geste qui s’accomplit, qui se laisse déployer, le fil s’est multiplié, s’est tressé. D’un seul il est devenu plusieurs et pourtant le même, suivi et poursuivi sans faille avec une patience de dentelière par Lisa Karpinski, obéissant de l’intérieur à une chorégraphie habitée qui finit par tendre entre l’œuvre et celui qui la reçoit un lien résonnant, comme une réminiscence symbolique au-delà de l’abstraction formelle.

Jacky Fryszman