Anti gaspi

N’en jetez plus !
Tous les mois, des astuces pour moins gaspiller…

Bien s’éclairer sans gaspiller

N’en jetez plus ! Tous les mois des astuces pour moins gaspiller.


Choisissez le bon éclairage
- Soyez attentifs aux étiquettes énergie, obligatoires pour les lampes et luminaires, qui vous indiqueront les produits les plus économes.
- Évitez les lampes halogènes, très gourmandes en énergies. Utilisez des lampes LED, à la durée de vie plus longue, pour les remplacer. Optez pour les modèles A+ ou A++.
- Utilisez des ampoules basse consommation ; elles permettent des économies de l’ordre de 75%. Leur durée de vie est jusqu’à 10 fois supérieure à celles des ampoules traditionnelles.

Optimisez votre consommation
- Dépoussiérez vos ampoules, luminaires et abats-jours : une ampoule couverte de poussière fournit 50% de moins de lumière.
- Privilégiez les murs blancs et les sols clairs pour favoriser la lumière naturelle. Évitez les rideaux foncés et nettoyez vos vitres régulièrement.
- Optimisez votre éclairage : adaptez l’intensité lumineuse à vos besoins. Pour vos lectures, une lampe basse consommation de 20 W suffit. Pour vos soirées télé, une lampe de 5 W fera parfaitement l’affaire.

Pensez au recyclage !
- Seules les lampes à filament (ampoules classiques à incandescence et halogènes) peuvent être jetées à la poubelle avec les déchets ménagers.
- Les autres doivent être recyclées. Les lampes basse consommation sont considérées comme déchets dangereux et 90% de leur poids peut être recyclé. Les LED contiennent des circuits électroniques qui seront recyclés.

Pour les reconnaître : le pictogramme « poubelle barrée » indique que la lampe ne doit pas être jetée à la poubelle. Consultez le site internet www.malampe.org pour connaître le point de collecte le plus proche de chez vous.

Stéphanie Araud-Laporte
Auteure de « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » (Marabout)


Lavez votre linge en mode anti-gaspi !

N’en jetez plus ! Tous les mois des astuces pour moins gaspiller.

Réduisez votre consommation d’électricité
- Choisissez le matériel le plus économe en énergie.
- Ne lavez que ce qui est vraiment sale (dédicace spéciale aux enfants qui ont la fâcheuse tendance de tout mettre dans le panier de linge sale pour éviter de ranger leurs vêtements !)
- Optez pour la juste température. D’après l’ADEME, un lavage à 30°C consomme 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90°C.  
- Évitez les pré-lavages et préférez les programmes économiques.
- Si vous pouvez étendre votre linge dehors, réduisez l’essorage.
- Profitez des heures creuses pour lancer votre machine.

Ayez la main légère sur les produits de lavage
- Les produits sont souvent très concentrés, réduisez les doses.
- Optez pour les produits rechargeables et les moins emballés.
- Mieux encore : faites votre produit vous-même en diluant 4 cuillères à soupe de paillettes de savon de Marseille et 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans 1 litre d’eau chaude. Transférez le mélange dans un bidon de 3 litres, à l’aide d’un entonnoir. Ajoutez 10 gouttes d’huiles essentielles de lavande. Laissez refroidir puis remplissez le bidon avec de l’eau froide. Remuez énergiquement avant utilisation.

Zappez les adoucissants
Préférez-leur le vinaigre d’alcool, anti-calcaire, naturel, économique et non allergène. Versez dans le bac un demi-verre à chaque lavage.

Séchez à l’air libre
Les sèche-linge sont 2 fois plus gourmands en énergie que les lave-linge ! Limitez leur utilisation. Veillez à nettoyer les filtres régulièrement et à l’utiliser avec du linge bien essoré.

Stéphanie Araud-Laporte
Auteure de « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » (Marabout)


Anti-gaspi au bureau

Car on est parfois plus exemplaire chez soi que sur son lieu de travail…


Réduire ses déchets de papier et carton
D’après l’ADEME, un salarié du tertiaire produit entre 120 et 140 kg de déchets par an dont plus des 2/3 en cartons et papier.

Imprimez au minimum
Privilégiez le papier recyclé à faible grammage. Utilisez le verso des documentes imprimés ou photocopiés comme papier brouillon. Supprimez tous les abonnements inutiles aux journaux ou magazines ou mutualisez-les au sein de l’entreprise. Réutilisez les enveloppes et cartons d’emballage quand c’est possible.

Opter pour des consommables réutilisables ou recyclables
Pour les imprimantes, utilisez en priorité des toners réutilisables et des cartouches d’encre rechargeables. Les cartouches et toners peuvent être le plus souvent restitués directement aux fournisseurs via des points de collecte ou des colis pré-payés.

Révolutionner la pause café
Exit les gobelets en plastiques, buvez votre thé ou café dans un mug ou une tasse isotherme en inox. Zappez les touilletes et les dosettes de sucre ou de café ; une sucrière et une cafetière feront l’affaire. Armez-vous d’une gourde réutilisable pour dire non aux bouteilles en plastique. Stockez un minimum de vaisselle lavable et réutilisable pour éviter les couverts en plastique. Si vous allez chercher à déjeuner à l’extérieur, amenez vos propres contenants (style « bento box ») et votre sac pour éviter les déchets plastiques. Ayez une serviette en tissu lavable sous la main au bureau.

Acheter durable
Privilégiez les produits plus durables ou éco conçus (ex. crayon papier en bois non teinté, correcteurs et colles sans solvant). Utilisez des piles rechargeables et, dans le cas contraire, pensez à les recycler.

Stéphanie Araud-Laporte
Auteure de « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » (Marabout)


Moins de déchets au jardin

Transformez vos déchets verts en ressources pour votre jardin !


Réduisez vos déchets verts
Repensez votre jardin : une haie d’arbustes fleuris produit moins de déchets qu’une haie de cupressus et vous demandera moins de travail… Privilégiez les végétaux à croissance lente et les couvre-sol pour limiter les mauvaises herbes.
Tondez moins souvent et limitez l’espace tondu. Laissez votre partie sauvage s’exprimer avec un coin abandonné ou une prairie fleurie qui demande moins d’entretien ! Les petites bêtes et autres insectes vous en remercieront.

Récupérez branches et brindilles
Les produits de tailles peuvent servir de petits bois pour le feu, de tuteurs pour vos plantations, de matériaux pour construire des barrières ou tout simplement pour occuper les enfants par une après-midi de pluie (le site internet www.pinterest.com est une mine d’inspiration pour le Do It Yourself). Vous pouvez aussi fabriquer des petits fagots pour abriter la faune du jardin.

Et surtout, paillez !
Tontes, feuilles et branchages peuvent être laissés sur place, compostés ou servir de paillis pour protéger vos plantations de la chaleur, du froid et de l’érosion. Ils nourriront vos plantations et votre sol.
Feuilles mortes, branchages broyés (avec une tondeuse par exemple), résidus organiques du jardin seront utilisés en couche de 3 à 5 cm, disposée au pied de vos plantations, arbres, rosiers ou même au potager. Arrosez avant de pailler et après. N’utilisez pas de plantes malades. Évitez les tailles de cyprès, thuyas et aiguilles de pin acidifiantes.

Stéphanie Araud-Laporte
Auteure de « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » (Marabout)


Qui veut la peau du citron ?

N’en jetez plus ! Tous les mois des astuces pour moins gaspiller.

Des zestes à tout faire !

Le parfum puissant des zestes de citron accompagne de nombreuses préparations culinaires : gâteaux, tajines, pâtes et risottos, légumes vapeur, etc. Il est préférable d’utiliser des citrons bio dont la peau n’est pas traitée.
Prélevez les zestes avec un zesteur ou un économe en évitant la partie blanche.
Si vous ne les utilisez pas rapidement, optez pour la congélation ou le séchage.
Pour les faire sécher, laissez-les dans une assiette deux jours à l’abri de la poussière ; ils doivent être tout rabougris et friables. Puis disposez-les dans un bocal hermétique, à l’abri de la lumière. Vous pouvez aussi les réduire en poudre, une fois secs, pour un usage plus simple dans des vinaigrettes, gâteaux, etc...
Pour les congeler, placez-les dans un sac ou une boîte au congélateur.

Recette de zestes de citron confits !

Prélevez les zestes de 3 beaux citrons en évitant de prendre la peau blanche. Laissez fondre à feu doux 50 g de sucre dans 10 cl d’eau et laisser mijoter pendant 10 minutes. Ajoutez les zestes et une cuillère à soupe de jus de citron. Laisser cuire à feu doux pendant 20-25 minutes.
Laissez refroidir puis égoutter les zestes avant les laisser sécher.

Et les écorces ?

Recette d’un produit nettoyant et dégraissant multi-usages pour la maison : plongez les écorces du citron découpées grossièrement dans un bocal d’un litre rempli de vinaigre blanc et laissez le mélange macérer deux semaines.
Filtrez et versez dans un vaporisateur en complétant avec de l’eau. Vous pouvez utiliser ce produit pour nettoyer les robinets, sanitaires, vitres, etc.

Stéphanie Araud-Laporte
Auteure de « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » (Marabout)


Une cuisine moins gourmande en énergie !

Évitez d’accumuler les appareils électroménagers : ils sont aujourd’hui plus économes en énergie qu’hier, mais on en achète toujours plus. Visez la juste capacité : plus ils sont
gros, plus ils sont gourmands. Pensez à débrancher les appareils non utilisés.


La vaisselle

Si vous lavez la vaisselle à la main, utilisez des bassines pour laver et rincer sans laisser couler l’eau. Utilisez le mode éco de votre lave-vaisselle.

Le froid

D’après l’ADEME, la consommation du réfrigérateur/congélateur représenterait environ 30 % de votre facture d’électricité. Choisissez les modèles les plus économes
en énergie.
Dégivrez le congélateur tous les 3 mois :
1 à 2 cm de glace peuvent entraîner une surconsommation de 30 % (ADEME).
Décongelez vos aliments au réfrigérateur plutôt qu’au micro-ondes en le prévoyant un peu plus à l’avance.
Le réfrigérateur ne doit jamais être collé au mur au risque de faire travailler le compresseur inutilement et d’alourdir votre facture. Pensez également à le dépoussiérer
régulièrement. Installez-le à distance des sources de chaleur.
Un mauvais rangement dans votre réfrigérateur peut entraîner une surconsommation : l’air doit pouvoir bien y circuler.
Évitez d’entasser les aliments, enlevez tous les suremballages. Respectez les zones de froid et n’y rangez jamais des aliments encore tièdes ou chauds.

La cuisson

Utilisez des casseroles ou des poêles adaptées à la taille de vos plaques de cuisson. Quand vous posez un couvercle sur une casserole d’eau à faire bouillir, vous utilisez 4 fois moins d’énergie !
Évitez les programmes autonettoyants des fours, peu économes et limitez le préchauffage.

Stéphanie Araud-Laporte
Auteure de « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » (Marabout)


La penderie antigaspi

Profitez du printemps pour ranger, organiser et optimiser votre penderie.
Commencez par tout sortir et triez son contenu en 3 piles : à garder / à revendre, troquer ou donner / à réparer ou transformer. Ne gardez que ce que vous aimez et portez régulièrement.


Ranger et protéger
Les chaussures et accessoires sont rangés dans des boites ou des housses.
Les collants sont roulés dans une boîte à chaussures ou suspendus à un cintre.
Les vêtements fragiles comme ceux en soie sont mieux protégés roulés plutôt que pliés.

Transformer
Les pantalons et joggings d’hiver des enfants deviennent des shorts ou bermudas pour l’été en deux coups de ciseaux et éventuellement un petit ourlet (selon le tissu). Pareil pour les tee-shirts qui seront trop justes pour l’année suivante : coupez les manches pour les transformer en tee-shirt d’été. Pas besoin de fil ni d’aiguille avec le jersey de coton.
Les chaussettes célibataires deviennent des suspensions antimites dans la penderie, une fois remplies de lavande séchée ou de morceaux de savons d’alep, ou parfumées d’huile essentielle de lavande, bois de cèdre ou clou de girofle.
Revendre ou troquer
De nombreux sites internet de revente ou de trocs spécialisés permettent de remettre sur le marché les vêtements qui encombrent inutilement les placards. Mettez-les en valeur avec de belles photos.

Donner et recycler
D’après l’ADEME, 85% des vêtements finissent à la poubelle ! Pensez à les apporter dans les points de collecte ou directement à des associations. Ils seront donnés ou revendus à petits prix. Les autres vêtements seront revalorisés pour de nouvelles utilisations (isolants, moquettes, etc.).

Stéphanie Araud-Laporte
« Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! »
(Marabout)


Tout est bon dans le légume de printemps !

Au printemps, légumes nouveaux, fèves, jeunes carottes, jolis navets et radis bien rouges sont au rendez-vous sur le marché. Leurs fanes sont comestibles. Il serait dommage de les jeter. Choisissez-les vigoureuses et colorées !


Les fanes de radis. Mixez les fanes bien lavées avec deux cuillères à soupe de parmesan, deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Salez et poivrez. Si le pesto est trop épais, ajoutez de l’huile d’olive. Conservez votre pesto dans un bocal en verre en ajoutant une couche d’huile d’olive par dessus pour qu’il se conserve bien ou congelez-le dans des cubes à glaçons.
Les fanes de navets. Elles sont délicieuses pour accompagner un plat de pâtes (penne, orrechiette…). Coupez, lavez et égouttez les fanes. Faites chauffer de l’huile dans une poêle avec une gousse d’ail puis ajoutez les fanes et laissez-les tomber, comme des épinards, quelques minutes. Ajoutez vos pâtes cuites dans la poêle puis servez bien chaud, avec du parmesan.

Les cosses de fèves. Lavez un bon kilo de cosses de fèves. Épluchez un oignon et une pomme de terre. Faites-les revenir dans une cocotte avec un peu d’huile. Ajoutez les fèves. Faites-les cuire quelques minutes, ajoutez un litre de bouillon de volaille chaud. Laissez mijoter environ 45 mn à feu doux. Mixez, dégustez.

Et les pieds de brocoli, vous les jetez ? Une fois pelés, ils sont délicieux dans une soupe, associés à d’autres légumes. Ils peuvent aussi se déguster taillés finement, façon carpaccio, avec un filet d’huile d’olive et de jus de citron et une pincée de sel.

Stéphanie Araud-Laporte
« Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! »
(Marabout)


Moins de déchets dans la salle de bains

Conseils pour réduire les déchets dans la salle de bains.

Une armoire à pharmacie minimaliste
> Tenez à jour une liste de vos médicaments et consultez-la avant d’en acheter.
• À l’achat, privilégiez la dose « juste » dans la mesure du possible et les petits volumes.
> Rangez tous les médicaments au même endroit pour les retrouver facilement, à l’abri de l’humidité et de la chaleur et dans leur boîte pour éviter toute confusion.
> Ne les jetez jamais à la poubelle ; si vous n’en avez plus l’usage ou après péremption, ramenez-les chez le pharmacien. Ils seront collectés par un organisme spécialisé.

Stop au jetable
> Zappez les produits à usage unique : adieu lingettes démaquillantes, lingettes bébé, cotons démaquillants, rasoirs jetables… Des alternatives simples, respectueuses de l’environnement, et beaucoup plus économiques existent : un gant tout doux pour essuyer les fesses du bébé, des carrés démaquillants lavables…
> Des modèles de couches lavables pour bébé permettent de grosses économies et sont plus facilement utilisables aujourd’hui.

Moins de produits, moins de gâchis
> Privilégiez les produits multi-usages et surtout adaptés à tous les membres de la famille pour éviter de les démultiplier. Un shampoing neutre pour tous, des savons solides de qualité (savon d’alep, saponification à froid…), une crème à tout faire…
> Limitez les emballages en choisissant les produits les moins emballés
> Mettez-vous aux huiles végétales (vierges et d’origine biologique) pour démaquiller, nourrir la peau (même des plus petits) ou encore nourrir des cheveux secs ; certaines peuvent servir aussi en cuisine !

Stéphanie Araud-Laporte
« Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! »
(Marabout)


Nettoyer Zéro déchet

Vos placards débordent de produits ménagers ? Deux ou trois produits naturels multi-usages, qui ont fait leurs preuves (si l’on en croit nos grands-mères), suffisent pour tout nettoyer du sol au plafond. Exit les lingettes jetables, tous à vos chiffons micro-fibres, éponges et serpillères. Moins de déchets, beaucoup d’économies et un air plus sain !


Adoptez-les :

- le bicarbonate de soude : vendu en poudre, c’est un produit abrasif doux, non toxique. Par exemple, utilisé en pâte avec un peu d’eau, il permet de récurer lavabos, éviers, planches à découper, fours, grilles et ustensiles de barbecue, porcelaines, joints de carrelage…
- le vinaigre d’alcool : il remplace tous les produits anti-calcaires. Versez ¼ de vinaigre pour ¾ d’eau dans un vaporisateur pour nettoyer vos vitres.
- le savon noir : très concentré, il dégraisse, détache, nettoie et fait briller tous les sols ou les surfaces très encrassées. Il a de multiples usages dans la maison pour le linge, le jardin (comme produit anti-puceron) ou pour nettoyer le poil de vos animaux de compagnie.

Recette de produit ménager

à tout faire, de la cuisine à la salle de bains : dans un vaporisateur réutilisable, versez une bonne cuillère à soupe de bicarbonate de soude à l’aide d’un entonnoir puis ajoutez 75 cl d’eau chaude. Enfin, ajoutez deux cuillères à soupe de vinaigre d’alcool et 10 gouttes d’huile essentielle de citron ou de tea tree, aux vertus anti-bactérienne et antiseptique. Secouez bien avant chaque usage.

Stéphanie Araud-Laporte
« Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! »
(Marabout)


Composter pour réduire ses déchets

Composter permet de réduire vos déchets organiques jusqu’à 40 % tout en produisant un fertilisant naturel pour vos plantations. Le compost résulte de la décomposition naturelle des déchets organiques par les bactéries, champignons, insectes et lombrics. Écologique, gratifiant et simple à mettre en œuvre !


Quoi composter ?
1. Déchets organiques (humides) : fruits et légumes trop abîmés pour être mangés, épluchures, restes de pâte ou riz nature, feuilles de thé, marc de café, coquilles d’œufs… Évitez les sauces, viandes, poissons, agrumes, ail et oignons.
2. Déchets verts : tonte de gazon fraîche, taille de haies, fleurs fanées…
3. Déchets bruns (secs) : carton brut, boîtes d’œufs, papier non imprimé, branchages secs, feuilles mortes, paille…
Le bon mix pour un compost réussi :  1/4 de déchets bruns pour 3/4 de déchets organiques !
Mode d’emploi
Aérez votre compost en le mélangeant régulièrement. S’il devient trop humide, ajoutez des déchets bruns. Plus les déchets sont fragmentés, plus ils se décomposent vite.
Le compost est prêt quand sa structure est homogène et sa couleur brun foncé. Utilisez-le au pied de vos plantations en paillage et pour amender la terre de votre potager ou de vos pots et jardinières (1/3 de compost pour 2/3 de terreau).
Le compost pour tout le monde !
En appartement, vous pouvez composter à l’aide d’un lombricomposteur compact que vous installerez sur le balcon, à la cave ou dans la cuisine. Si vous avez un jardin, vous installerez un bac adapté, à l’abri du soleil. Si vous manquez de place, pensez au compost partagé, avec vos voisins !

Stéphanie Araud-Laporte
« Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! »
(Marabout)


Prolonger le goût de l'été

Quelques conseils et recettes pour conserver les fruits, légumes et herbes aromatiques de votre jardin ou de votre maraîcher.


Congelez malin
Pour congeler vos surplus de fruits ou légumes, lavez-les, dénoyautez-les, équeutez-les découpez-les pour les plus gros. Les légumes verts peuvent être blanchis dans une casserole d'eau bouillante pendant 3 minutes afin de conserver leur belle couleur verte. Placez-les au congélateur dans des boîtes réutilisables.

Trop d'herbes aromatiques ?
1. Séchez-les. Rassemblez à l'aide d'une ficelle 3 ou 4 tiges d'herbes aromatiques fraîchement cueillies. Suspendez-les, tête vers le bas, dans une pièce bien sèche, à l'abri de la lumière. Elles sont sèches quand elles deviennent friables. Vous pouvez alors les rassembler dans des bocaux en verre et les conserver aussi longtemps que dure leur parfum !
2. Aromatisez huiles et vinaigres. Pour préparer une huile parfumée au basilic ou un vinaigre à l'estragon, par exemple, placez 2-3 tiges d'herbes fraîches dans la bouteille que vous souhaitez parfumer et attendez 15 jours pour déguster.

Régalez-vous de confitures toutes simples
Pour 3 kg de fruits, vous aurez besoin d'1 kg de sucre, et le jus de 2 citrons. Un simple faitout suffira pour faire mijoter tous ces ingrédients pendant 2-3 heures en remuant régulièrement. Stérilisez des pots de confiture ou des bocaux pendant 30 mn dans l'eau bouillante. Versez-y le mélange encore chaud. Fermez les bocaux et retournez-les, tête en bas, jusqu'à refroidissement complet. Si vous les consommer dans les 6 mois, pas besoin de les stériliser de nouveau.

Stéphanie Araud-Laporte
« Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! »
(Marabout)


Économiser l’eau

N’en jetez plus ! Tous les mois des astuces pour moins gaspiller.

En cuisine
1. Installez des économiseurs d’eau à vos robinets pour limiter les débits d’eau.
2. Si vous faites la vaisselle à la main, évitez de la faire sous l’eau courante. Utilisez deux bassines : une pour laver et une pour rincer, additionnée d’un filet de vinaigre blanc pour plus de brillance.
3. Lancez votre machine à laver la vaisselle à plein.
4. Réutilisez les eaux de rinçage et de cuisson (une fois refroidies) des fruits, légumes, légumineuses, céréales pour arroser vos plantes.
Dans la salle de bains et aux Toilettes
1. Préférez la douche au bain et installez des douchettes écologiques.
2. Choisissez des chasses d’eau à double débit et, le cas échéant, placez une bouteille d’eau remplie dans le réservoir. En cas de fuite, réparez-la au plus vite.

Au jardin
1. Nourrissez votre sol avec un bon compost pour retenir l’eau.
2. Binez et aérez la terre régulièrement.
3. Paillez le sol pour limiter l’évaporation d’eau à l’aide de vos déchets de jardin (feuilles mortes, paille, broyats) ou avec du bois raméal fragmenté.
4. Arrosez en fin de journée. Pensez aux systèmes de goutte à goutte.
5. Arroser moins souvent mais plus généreusement fortifie vos plantations.

Récupérez l’eau de pluie
1. Pensez aux récupérateurs d’eau de pluie. L’eau récupérée de votre toit et stockée dans une cuve, enterrée ou non, sera utilisée pour arroser votre jardin et pourra, dans certains cas, remplacer l’eau potable dans vos toilettes et votre lave-linge.
2. À défaut, installez arrosoirs et seaux dans le jardin pour recueillir l’eau de pluie.

Stéphanie Araud-Laporte
« Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! »
(Marabout)


Anti-gaspi : Cuisine

Anti-gaspi : en cuisine, s’organiser pour moins jeter !

N'en jetez plus ! Tous les mois des astuces pour moins gaspiller.

Dans les placards
1 / Un reste de farine, quelques épices exotiques et les placards débordent vite de petits restes qui finissent à la poubelle ! Cuisinez-les et si vous manquez d’inspiration, rendez-vous sur http://www.quefaireavec.com !
Par exemple, vos restes de céréales (riz, lentille, semoule,…) composeront une grande salade avec quelques crudités et des herbes fraîches.
2 / Achetez riz, pâtes, farines, épices, etc. en vrac (marchés, épiceries bio…) pour vous limiter aux quantités nécessaires. Conservez–les dans des bocaux en verre (réutilisez vos pots de confiture, de moutarde, de compote, etc.)
3 / C’en est fini de la DLUO (Date limite d’utilisation optimale) et de la mention « À consommer de préférence avant le ». Pas de risques à croquer des gâteaux secs après les dates indiquées…

Dans le réfrigérateur
1 / Cuisinez et consommez ce qu’il reste dans le réfrigérateur avant de le remplir de nouveau. S’il reste quelques produits, placez-les devant pour les finir rapidement. Si la DLU (Date limite d’utilisation) est dépassée, sentez, palpez et goûtez avant de jeter !
Les fruits et les légumes fripés peu appétissants font de bonnes soupes ou d’excellentes compotes. Les plus abîmés seront compostés.
2 / Prenez le temps de faire une liste : elle vous forcera à mettre le nez dans les placards et à anticiper la composition des repas. Zéro gaspillage assuré.
3 / Faites vos courses plus souvent, en plus petites quantités.

Stéphanie Araud-Laporte
Auteure de « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » (Marabout)


Haut de page