Les chiens dans la ville

Chien 2015

Propreté : des efforts, nom d’un chien !

Mise à jour du 31 mars 2015

Les sanichiens vivent leurs dernières heures sur la commune, au profit de distributeurs de sacs et d’animations canines jusqu’à décembre 2015.

Coût d’entretien élevé, utilisations aléatoires par les chiens, dépôt d’ordures… Le dysfonctionnement des sanichiens a été pointé du doigt par la communauté d’agglomération GPSO qui a entrepris, en accord avec les huit villes, de supprimer les canisites sur l’ensemble de son territoire. À Sèvres, l’opération commence dès le mois d’avril avec la suppression de l’espace canin situé près de la rue des Caves-du-Roi, remplacé par une jardinière fleurie. L’action va ensuite s’échelonner jusqu’au mois de novembre pour permettre le retrait des sept autres sites répartis à travers la ville. Pour compenser leur disparition, des distributeurs de sacs vont être installés à proximité des anciens sanichiens et des éducateurs canins vont en sillonner les abords deux heures par jour.

Animations canines et savoir-vivre. Reconnaissables grâce à leurs gilets orange fluo, un éducateur canin de l’association Le Chien du Citoyen et un contrôleur de l’espace public de GPSO sont chargés de sensibiliser les maîtres au traitement des déjections canines, jusqu’à la fin de l’année. « Ramasser n’est pas une punition, c’est un acte responsable qui participe au mieux-vivre ensemble, rappelle Catherine Coquard, contrôleur de l’espace public à GPSO. Pendant des années, on a demandé aux maîtres d’apprendre le caniveau à leurs chiens. Aujourd’hui, il n’y a plus d’eau dans les caniveaux, ce n’est plus valable. Quel que soit l’endroit de l’espace public, il faut ramasser. Contrairement à ce que les gens pensent, les crottes de chien sur les pelouses n’ont rien à voir avec l’engrais ! »
Véritable problème de sécurité et de propreté, les déjections canines représentent aussi un problème de santé publique, qui prend toute sa dimension pour les personnes en fauteuils ou non-voyantes… La propreté est vraiment l’affaire de tous.

Distributeurs de sacs canins

À l’accueil des établissements suivants :
– Mairie.
– Parking du Théâtre.
– Stade Wagner.
– Stade des Fontaines.
– Marché Saint-Romain.
– Conservatoire.
– Gymnase Wolfenbütell.
– Gymnase des Cent-Gardes.
– Cimetière.
– Médiathèque.
– Sel.
Cette liste est susceptible d’évoluer.

La réglementation à Sèvres

Un arrêté pris par le maire en 2002 (n° 02/266) dispose que les agents communaux dûment assermentés, ainsi que les agents de la police nationale, sont habilités à dresser un procès-verbal aux contrevenants sur le fondement de l’article R610-5 du Code Pénal. En clair, le maître de chien qui ne ramasse pas s’expose à une amende de 1re classe de 17 euros.

 

Quelques conseils :

Pensez à faire vacciner votre chien et à le faire tatouer.

Sortez-le après ses repas ou après avoir joué avec lui et guidez-le systématiquement vers les sanichiens conçus pour l’accueillir ou mieux utilisez votre canipince. Félicitez-le dès qu’il s’exécute au bon endroit.

Il est préférable de renforcer un comportement satisfaisant en le récompensant que de punir un comportement fautif.
Sortez votre chien en laisse. C’est obligatoire en ville.

Si votre chien ne supporte pas de rester seul ou appréhende votre départ, donnez-lui un vêtement imprégné de votre odeur et laissez la radio allumée. Cela suffit généralement à le calmer.

Pensez à vos voisins en évitant les aboiements.

Soyez aux petits soins pour votre chien. Brossez-le régulièrement, surtout s’il a des poils longs. Selon la nature de son pelage et son mode de vie, baignez-le une fois tous les un ou deux mois. Ses oreilles doivent être nettoyées une fois par semaine. Vous pouvez également lui brosser les dents toutes les semaines pour retarder l’apparition du tartre et éviter les odeurs parfois désagréables.

Déparasitez votre chien régulièrement. Votre vétérinaire sera votre meilleur conseiller.

Surveillez son alimentation. Les petits os sont à proscrire.

Contacts utiles

  • Clinique vétérinaire des Docteurs Ramel et Ephrati  : 01 46 26 00 26
  • SPA (Société protectrice des animaux) : 01 47 98 57 40
  • Fondation Assistance Animaux : 01 40 67 10 04

Chiens potentiellement dangereux

La possession de chiens de première et deuxième catégorie est encadrée par la loi. Elle prévoit des règles très strictes pour deux catégories de chiens susceptibles d’être dangereux.

– Première catégorie : les chiens d’attaque (type pitbull et boerbull, ainsi que les mastiffs et tosas sans inscription au livre des origines française et sans certificat de naissance). Interdits dans les transports en commun et les lieux publics, ils doivent être stérilisés.

– Deuxième catégorie : les chiens de garde et de défense (races tosa, american Staffordshire terrier, rottweiler et assimilés).

Ces deux catégories de chiens doivent être déclarés en mairie, être vaccinés contre la rage, être tenus en laisse et muselés sur la voie publique.

Depuis le 1er janvier 2010, leurs propriétaires ou détenteurs doivent posséder obligatoirement un permis de détention, délivré par la mairie. Deux conditions pour l’obtenir : soumettre son chien à une évaluation comportementale chez le vétérinaire et avoir une attestation d’aptitude du maitre. Celle-ci est délivrée après 7 heures de stage, par un formateur agréé par la préfecture.

Haut de page