Françoise Selezneff

Selezneff

Du 2 au 27 février 2017 à la Mezzanine (Hôtel de ville).
Sèvres rend hommage à Françoise Selezneff, aquarelliste sévrienne, disparue en février 2015.


Une mère dessinatrice de mode, un père industriel, deux jeunes sœurs jumelles, Françoise Selezneff a grandi dans une famille chaleureuse, baignée de couleurs. Après des études à l’École de Dessin de la rue de Seine à Paris, elle travaille aux maquettes de restauration des tapisseries du Grand Trianon de Versailles puis aux ateliers de tapisserie de Mathieu Matégot et Camille Hilaire.
Elle se tourne ensuite vers la création de soies peintes pour des robes d’exception, des foulards, cravates, appréciées de maisons de haute couture, notamment : Nina Ricci, Didier Bernardin, Louis Féraud, Bloomingdale, Hermès, Buraud.  
Les couleurs de Bretagne lors des vacances familiales, celles du ‘’ciel si bas’’ de Brel en Hollande et les hivers de Breughel inspirent Françoise et lui font confirmer son choix de l’aquarelle.

La mer est son univers

Dans les années 80, Françoise est reconnue par ses pairs, et rejoint la Société des Artistes Français. Devenue maître dans son art, Françoise Selezneff est invitée à ouvrir un atelier d’aquarelle au Sel, qu’elle animera pendant plus de dix ans. Elle aborde alors les voyages lointains, avec son mari d’abord, en Corée, au Japon et en Chine, puis avec des amis peintres en Mauritanie et au Liban. Elle y découvre de nouveaux paysages, de nouvelles nuances qu’elle travaille avec passion pour les exprimer à travers sa palette d’aquarelle.
Après un nouveau voyage en Corée, Serge Marko, peintre des Armées,  propose Françoise Selezneff en qualité d’impétrante au titre de Peintre des Armées, section Marine. Cela va la conduire à effectuer dix embarquements, sur douze bateaux de la Marine Nationale, vers la Russie, les Amériques, l’Afrique et l’Océan Indien.
En qualité d’aquarelliste, Françoise a participé à 335 salons collectifs au cours desquels plus de 40 médailles lui ont été décernées. De plus, elle a présenté 57 expositions personnelles dans 10 pays.
C’est son œuvre que la ville vous invite à redécouvrir ce mois-ci.

La Mezzanine
Hôtel de ville, 54, Grande-Rue
du jeudi 2 au lundi 27 février
Vernissage le 2 février à 19 h.

Haut de page

Laisser un commentaire