Le Sel

Le Sel - C Chamourat

Situé à quelques pas de l’hôtel de ville, le bâtiment du Sel (Sèvres Espace Loisirs)
a abrité pendant plus d’un demi-siècle le marché couvert de la ville.

 

La municipalité souhaite édifier, à la fin du XIXe siècle, un marché suffisamment grand et protégé pour satisfaire les besoins des sévriens. Pourtant, cette volonté n’est pas nouvelle. Dès le début du siècle est proposée la création d’un marché à Sèvres : le prix des denrées y est cher, et une mise en concurrence des marchands pourrait seule faire baisser les prix. Un marché alimentaire non pavé et non couvert est établi en 1829 autour de l’église. Il se tient le samedi. Mais des marchands ambulants sans autorisations s’installent quotidiennement aux carrefours et aux coins de rue pour vendre leurs marchandises, entraînant le quasi abandon du marché. Après plusieurs années, un nouvel emplacement est choisi le long de la rue Brézin et de l’ancienne rue du Petit-Moulin (partie de l’actuelle rue Victor-Hugo).

 

À partir de 1861, la ville loue le terrain à M. Ecoffey, par ailleurs membre du Conseil municipal, et en afferme l’exploitation. En 1878 elle acquiert finalement un terrain voisin au 53 Grande rue, avec le projet d’y établir le marché public, ainsi que les écoles de filles et de garçons. L’emplacement est progressivement étendu par l’achat du terrain Ecoffey, puis en 1882 d’une partie des Bas-Jardins, propriété de l’ancienne manufacture.

 

Pendant plus de 8 années, la construction d’une halle à cet endroit fait l’objet de nombreuses discussions au Conseil municipal ; plusieurs projets se succèdent et en 1889 est finalement retenu celui de l’architecte Ancillon, auteur des marchés de Courbevoie, Bois-Colombes et du Vesinet, qui sera réalisé par la société Moreau et compagnie. Ce bâtiment à la charpente métallique n’est pas sans rappeler les pavillons de Baltard pour les halles de Paris. Il est inauguré le 11 mai 1890, lors d’une cérémonie qui rassemble près de 3000 personnes et de nombreuses personnalités du canton.

 

Le bâtiment, organisé autour d’une nef centrale de 10 mètres de long et de 9, 5 mètres de haut, et de deux nefs latérales de plus de 5 mètres, propose plus de 200 emplacements. On y accède par la façade de la route nationale mais également par la rue des Ecoles, grâce à deux plans inclinés et une terrasse accessible aux voitures.

 

En 1899, une description de la halle est faite dans une monographie consacrée à la ville par le directeur de l’école de garçons : « Les lundi, mercredi et samedi de chaque semaine… des centaines de marchands d’étoffes, de mercerie, d’articles divers à bon marché occupent ses vastes galeries et s’installent même au dehors sur le trottoir jusqu’à la rue des Ecoles … L’immense sous-sol du marché est loué à un négociant en vins qui peut placer plusieurs centaines de fûts ».

 

Dès les années 1920, un emplacement est acquis place Gallardon pour y tenir un autre marché. Au fil du temps, plusieurs emplacements apparaissent, certains provisoires, dans le contexte de la rénovation urbaine. Au milieu des années 1960, le marché de la Grande Rue est définitivement déplacé vers le centre de Sèvres ; les halles abritent désormais les ateliers municipaux, une salle des fêtes et une salle d’exposition au sous-sol.

 

Dans les années 1980, la rénovation du bâtiment est décidée. Les ateliers municipaux sont transférés aux Bruyères et la halle, entièrement réhabilitée entre 1986 et 1988, accueille un nouvel équipement culturel : le Sel, géré par Sèvres Espace Loisirs, Etablissement Public de Coopération Culturelle depuis 2008.

 

Il propose aujourd’hui une salle de spectacle et une salle polyvalente, où sont programmés des spectacles (projections cinématographiques, représentations théâtrales), des manifestations (expositions, conférences) et ateliers artistiques (relatifs aux arts de la scène). Le cinéma du Sel est par ailleurs classé salle d’arts et d’essais.

 

Infos pratiques

Haut de page