Après une si longue nuit

Après une si longue nuit - Photo Olivier Brajon

Mercredi 1er mars 2017 à 20 h 45 au Sel.
Une pièce, portée par un très beau texte de Michèle Laurence et mise  en  scène  par Laurent  Natrella, sociétaire de la Comédie-Française.


Ils s’appellent Sarah, Samir, Tekitoi et Pierrot, ce sont quatre orphelins issus de cultures et de religions de pays différents, rescapés de grands conflits de la fin du XXe siècle. Après une dizaine d’années de séparation, ils se retrouvent au chevet de leur mère adoptive. Au fil de la nuit, la mémoire se délie… S’ils ont été privés de leur innocence dès la première enfance, ils ont aussi connu des joies qu’ils ont partagées ou des chagrins dont ils peuvent se souvenir en souriant. Quatre parcours individuels, quatre histoires qui témoignent d’une force de vie que rien n’est parvenu à vaincre et d’un bonheur d’exister qui l’emporte sur tout.
« J’ai longtemps porté le sujet de cette pièce ; les dommages collatéraux de la guerre sur les enfants, sans oser l’aborder, sans doute pour des raisons trop intimes liées à ma propre enfance. » se souvient Michèle Laurence.

Un bouleversant moment à ne pas manquer

La pièce est construite par fragments, par éclats, comme la mémoire des protagonistes, parfois sans ordre chronologique, avec la seule ponctuation régulière du retour dans la salle d’attente de l’hôpital. Cette salle d’attente, si semblable à celle qui les a réunis pour les sauver de l’orphelinat, sas obligé pour valider une renaissance. Pour Laurent Natrella, le metteur en scène, il s’agit de créer une dialectique entre passé et présent. « Nous reconstituons un puzzle dont les pièces se seraient éparpillées aux quatre coins du monde et de la mémoire, le but étant de montrer comment le passé influe sur le présent et comment le présent rééclaire le passé. » Une pièce tout simplement bouleversante, portée par des comédiens plus vrais que nature.

Le Sel, 47, Grande-Rue
Réservations 01 41 14 32 34
www.sel-sevres.org

Haut de page

Laisser un commentaire